Plus de résultats
En ce moment
Femmes: Les examens et bilans de santé à effectuer (Vidéo)
Sabahiyate

Femmes: Les examens et bilans de santé à effectuer (Vidéo)

2M.ma2M.ma

Puberté, cycle menstruel,  grossesse, post-partum, pré-ménopause, ménopause…  La vie d’une femme est ponctuée d’une série d’étapes et de changements physiologiques tributaires, en grande partie, des fluctuations hormonales mais aussi des facteurs extérieurs (environnement, le mode de vie…). Pour vivre en sérénité les différentes transformations du corps, en fonction de l’âge, et surtout prévenir certaines maladies, il est important d’effectuer des examens avant chaque phase. «Sabahiyate» vous dresse une liste exhaustive des bilans recommandés par les médecins, proposée par Dr Leila BICHRA, médecin spécialiste en dermatologie :

  • Enfance :

Le vaccin contre la Rubéole: Particulièrement destiné aux enfants et aux jeunes femmes ayant un projet de grossesse, il est associé à la vaccination contre la rougeole-oreillons-rubéole (ROR). Il doit être administré à partir de 12 mois avec une dose de rappel entre 16 et 18 mois. Chez les femmes non vaccinées, la rubéole (maladie virale inapparente) peut être à l’origine de malformations congénitales surtout pendant le premier trimestre de la grossesse.

Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus (anti-papillomavirus): Les papillomavirus humains (HPV) sont responsables de différentes localisations de cancers dont le col de l’utérus, la vulve, le vagin et l’anus. C’est pourquoi cette vaccination est fortement recommandée pour les jeunes filles à partir de 11 ans.

  • Puberté:

     Première consultation chez le gynécologue: Elle ne devrait pas être systématique, mais cette              visite médicale chez le gynéco s’impose en cas de règles abondantes, puberté précoce ou, à  contrario, retard pubertaire, douleurs aux seins…

  • Avant le mariage:

         Loin d’être une simple formalité pour obtenir le certificat de bonne santé avant le mariage, la        consultation médicale prénuptiale permet d’informer et rassurer la jeune femme quant aux premiers rapports sexuels, effectuer un bilan sanguin (cholestérol, diabète…) pour prescrire la pilule contraceptive la mieux adaptée à chaque cas.

  • Projet grossesse:

     Pour les jeunes femmes désirant tomber enceinte, la visite préconceptionnelle est importante  puisqu’elle permet de faire le point sur votre état de santé et prévenir certaines complications liées principalement aux antécédents familiaux parallèlement aux examens cliniques de routines à savoir la palpation des seins, le toucher vaginal et le frottis. C’est aussi l’occasion de prescrire une cure de vitamines incontournables comme l’acide folique.

  • Pendant la grossesse:

Après la confirmation de grossesse, un test urinaire est requis par le gynécologue qui fait une première échographie pour déterminer le terme ; le premier bilan sanguin porte souvent sur la détection de la glycémie à jeun, la rubéole et la toxoplamsose (Maladie infectieuse due à un parasite (toxplasma gondii), elle se transmet à l’homme par les animaux domestiques, les chats plus particulièrement (contact d’excréments) et/ou par la consommation de viande crue ou mal cuite ou contaminée, fruits et légumes mal lavés…).

Avant le 2e trimestre, une prise de sang est également effectuée pour évaluer le risque de trisomie 21. Le poids et la tension artérielle sont automatiquement contrôlés à partir du 4e mois. Au 5e mois, l’échographie morphologique peut-être effectuée à la demande des parents.  A partir du 6e mois, le contrôle du taux de glycémie devient obligatoire et est complété par des analyses plus approfondies, en cas d’antécédents familiaux ou de diabète gestationnel.

La 3e échographie dite de croissance est réalisée au 3e trimestre pour suivre le développement du bébé (poids, rythme cardiaque, emplacement du placenta, position du bébé…). Un prélèvement vaginal est effectué en parallèle pour détecter d’éventuels infections bactériennes très fréquentes au cours de la période gestationnelle.

  •  Période post-partum:

Après l’accouchement les médecins insistent sur l’importance de la rééducation du périnée afin de permettre au corps de la jeune maman de retrouver son tonus. Les parties les plus concernées sont la sangle abdominale et le dos. Il faut prévenir les carences en fer et en vitamines D, très courantes durant  cette période.

  • Pré-ménopause :

Le frottis cervico-vaginal s’effectuer un an après le mariage puis il est recommandé, une fois tous les deux ans.

La mammographie :

L’examen radiographique du sein pour dépister le cancer et d’autres anomalies (microcalcifications, de minuscules dépôts de calcium, kystes…).

L’ostéodensitométrie:

Il s’agit d’un examen radiologique permettant de mesurer l
a densité osseuse (la teneur en calcium des os).Un taux très bas, pourrait être indicateur d’ostéoporose, maladie osseuse évolutive qui touche une femme sur trois après la ménopause.

     

 

        

              

 

 

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une