Plus de résultats
En ce moment
Des Histoires et des Hommes : Par Cœur

Documentaire: "Oustad Ismaïl" redonne ses lettres de noblesse au métier d’instituteur (Replay)

2m.ma2m.ma
Modifié le

Après «3an Bou3d» (A distance), votre case documentaire ‎‎«Des Histoires et des Hommes» vous proposait, dimanche 28 février, un nouvel opus de la série ‎documentaire consacrée à l’école au Maroc.‎ «Oustad Ismaïl», un enseignant et pédagogue passionné originaire de Casablanca, qui s’est dévoué, depuis près de trois décennies, au service de l’apprentissage des élèves d’une école primaire publique à Hay Moulay Rachid, quartier périphérique de la métropole… Un parcours qui ne peut que susciter l’admiration à voir ou revoir, dans ce documentaire de Sonia TERRAB, en Replay :

Il n’est pas rare d’entendre que l’une des causes de la faillite de l’école ‎est l’instituteur. Pêle-mêle, on lui reproche son manque de formation, ‎son absence de passion, de pédagogie et son excès d’exercice de son ‎droit de grève. Est-ce vrai ? ‎

«Oustad Ismail» tord le cou à cette condamnation. Dur, cassant mais en ‎même temps drôle et profondément humain comme tout bon ‎casablancais, il a consacré sa vie, 27 ans, à l’éducation et la ‎transmission.‎

Il aurait pu décrocher un poste confortable dans une école privée mais ‎il a préféré rester au hay Moulay Rachid, quartier périphérique de Casa, pour ‎dispenser le savoir dans un établissement public à deux générations ‎d’écoliers.‎

Dans le huis-clos de ses classes du primaire, Sonia Terrab, la ‎réalisatrice, a suivi à hauteur d’écolier le quotidien d’Oustad Ismail. ‎Une matinée avec lui peut ressembler à un tourbillon. Passant d’une ‎langue à une autre, Il mise sur l’éveil, l’esprit critique, le dialogue et ‎l’apprentissage de la citoyenneté. L’élection du délégué de la classe ‎devient un cours de démocratie et il n’est pas peu fier de dire qu’il ‎forme le Marocain de demain.‎

«Oustad Ismail» est une coproduction 2M et Ali’n ‎Production.‎

 

Les contenus liés

Les articles à la une