Plus de résultats
En ce moment
Kan Ya Mkan

A Bzou, Douar Foum Taghia incarne les multiples facettes de la cohabitation entre juifs et musulmans

2m.ma2m.ma

Chaque semaine, Kan Ya Makan vous plonge dans le passé d’une ville du Maroc pour mieux comprendre son histoire, à travers ses monuments historiques, ses endroits emblématiques et ses personnalités influentes, tous les samedis à 14h20.

Un voyage dans le temps et l’espace pour découvrir les différentes villes du Royaume sous un nouveau jour. Des témoignages et documents d’archives étayés par des visites guidées vos rapprochent de la structure sociale, la situation politique et l’activité commerciale de chaque destination ainsi que les personnages mythiques et légendaires qui ont façonné son histoire…

Ce samedi 23 octobre, Abderrahim TAFNOUTE pose ses valises à BZOU. Cette commune rurale de la province de Tadla-Azilal (Haut-Atlas) doit sa popularité au  tissage artisanal de la précieuse étoffe de laine  communément appelée "Kharqa Bziouia", utilisée dans la confection des djellabas traditionnelles. Pourtant, elle peut se targuer de la richesse de son patrimoine, ses hauts-lieux spirituels (Zaouias et sanctuaires) et ses symboles de cohabitation entre juifs et musulmans dont le village «Foum Taghia» et le sanctuaire Sidi Moul L’Borge (Sidi Mol ELBRZ).

Les contenus liés

Les articles à la une