Plus de résultats
En ce moment
Violence à l'encontre des femmes: une tendance générale à la baisse, selon le H…
Femmes

Violence à l'encontre des femmes: une tendance générale à la baisse, selon le HCP

2M.ma2M.ma

La tendance générale de la violence à l'encontre des femmes au Maroc s'oriente à la baisse principalement en milieu urbain, selon une enquête du Haut-Commissariat au Plan (HCP). 
"Les premiers résultats de l'enquête, réalisée entre février et juillet 2019, montrent que parmi 13,4 millions de femmes âgées de 15 à 74 ans, plus de 7,6 millions ont subi au moins un acte de violence, tous contextes et toutes formes confondus durant les douze mois précédant l'enquête, soit 57% de la population féminine", indique le HCP dans un communiqué à l'occasion de la campagne nationale et internationale de mobilisation pour l'élimination de la violence à l'encontre des femmes.

La prévalence de la violence faite aux femmes est de 58% en milieu urbain (5,1 millions de femmes) et de 55% en milieu rural (2,5 millions de femmes rurales), précise la même source, relevant qu'en dépit de son caractère structurel, la violence a entamé globalement une tendance à la baisse entre 2009 et 2019. La part des femmes ayant subi au moins un acte de violence a régressé de 6 points de pourcentage, passant de 63% à 57% si l'on considère uniquement la population cible de 2009 des femmes âgées de 18 à 64 ans, fait remarquer le HCP, notant que cette baisse est de 10 points en milieu urbain et de près d'un point en milieu rural.

En outre, ladite enquête fait ressortir que les prévalences des violences psychologique et physique ont respectivement diminué de près de 9 points, passant de 58% à 49%, et de 2 points, passant de 15% à 13%. En revanche, celles des violences économique et sexuelle ont augmenté respectivement de près de 7 points à 15% et de 5 points à 14%. Les mêmes tendances sont relevées dans les deux milieux de résidence hormis la violence physique qui a connu une hausse de 4 points en milieu rural, passant de 9% en 2009 à 13% en 2019.

Par espace de vie, le contexte domestique, englobant le contexte conjugal et familial ( y compris la belle famille), demeure le plus marqué par la violence, avec une prévalence de 52% (6,1 millions de femmes) enregistrant une hausse de 1 point par rapport à 2009. Les autres cadres de vie ont connu une baisse de la violence en particulier dans l’espace public où la prévalence est passée de 33% à 13%, suivi par le lieu d'enseignement avec une baisse de 5 points à 19%. L'évolution de la violence différenciée par milieu de résidence révèle des tendances inversées, traduites par une baisse en milieu urbain et une hausse en milieu rural dans tous les espaces de vie, à l'exception du lieu public marqué par une baisse dans les deux milieux.

Cette enquête a approché l'un de ses déterminants à travers sa perception par la population marocaine dont les valeurs et les comportements sont des facteurs d'éclairage de sa latence et de la persistance de certaines de ses manifestations. Elle a couvert l'ensemble du territoire national, avec un échantillon de 12.000 filles et femmes et 3.000 garçons et hommes âgés de 15 à 74 ans.

Les contenus liés

Les articles à la une