Plus de résultats
En ce moment
Vaccination anti-Covid : Un collectif appelle à l'inclusion de toutes les catég…
Vaccination anti COVID-19

Vaccination anti-Covid : Un collectif appelle à l'inclusion de toutes les catégories de la population migrante

2M.ma2M.ma

Un collectif de la société civile, composé de quatre organismes dont la protection des droits des migrants est au centre de l'activité, a adressé ses remerciements aux autorités marocaines pour leurs efforts déployés tout au long de la période de la pandémie de nouveau coronavirus, et ce pour en atténuer l'impact sur la population migrante vivant au Maroc.

Dans un communiqué parvenu à 2M.ma, le collectif, composé de l'association Papiers Pour Tous, du Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc (CMSM), de l'Organisation Démocratique du Travail - Immigrés (ODT-I) et de l'association Beni Znassen pour la Culture, le Développement et la Solidarité, a également salué la décision des autorités marocaines, sur Hautes Instructions Royales, de faire bénéficier, gratuitement, toute la population migrante vivant au Maroc de la vaccination contre la Covid-19. 

Les signataires de ce communiqué souhaitent, néanmoins, attirer l’attention des autorités sur "certains aspects techniques et administratifs qui risqueraient d’exclure ou d’entraver l’accès d’une partie de la population migrante à la vaccination contre la Covid 19", peut-on lire. 

Dans ce sens, le collectif rappelle que la population migrante établie au Maroc se compose de 5 catégories différentes, à savoir les migrant(e)s en possession d’un titre de séjour encore valide, ceux dont le titre de séjour est déjà expiré et non renouvelé à ce jour, ceux qui ne sont en possession d’aucun titre de séjour et dont la demande de régularisation a été rejetée en 2014 et/ou en 2017 (ainsi que ceux n’ont pas déposé de demandes de régularisation lors de ces deux années, ou qui sont arrivée après l'opération exceptionnelle de régularisation de 2017),  et enfin les migrants qui sont installés dans des zones non urbaines (forêts, montagnes) et qui vivent presque en autarcie.

De ce fait, une majorité des migrant(e) qui ne disposent pas de titre de séjour valide ne sont pas en mesure de s’inscrire sur la plateforme www.liqahcorona.ma, comme l’exige le formulaire en ligne et se verraient de facto exclus de cette opération de vaccination, indique le communiqué. 

 A cet effet, le collectif a formulé un ensemble de doléances dont la mise en place de mesures adaptées qui prennent en considération les spécificités de cette population. Il invite à "faire preuve de plus de flexibilité que lors des deux opérations de régularisation de 2014 et de 2017 afin de faire bénéficier tou(te)s les migrant(e)s qui le souhaitent de cette opération nationale de vaccination, conformément à l’approche humaniste prônée par Sa Majesté Mohamed VI", et appelle aussi à impliquer les acteurs et organisations de la société civile dans les efforts de de sensibilisation et de vulgarisation relatifs à cette opération de vaccination, ainsi qu'à diffuser des messages clairs pour rassurer et mettre en confiance les migrant(e)s réticent(e)s ou méfiant(e)s, plus particulièrement les personnes en situation administrative irrégulière.
 

 

Les contenus liés

Les articles à la une