Plus de résultats
En ce moment
Chronique

Les éléments de la DGSN, maillon fort de la lutte contre la pandémie (Chronique)

2M.ma2M.ma

La famille de la Sûreté nationale célébrait, dimanche 16 mai, le 65e anniversaire de la création de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), l'occasion de se pencher sur les efforts des éléments de la Direction pour limiter la propagation de la pandémie de nouveau coronavirus.

Faisant partie des corps professionnels aux premières lignes contre le Covid-19, les éléments de la DGSN se sont organisés de manière méticuleuse et ce à travers, entre autres, l'établissement de points de contrôle répartis sur l'ensemble du territoire avec un seul mot d'ordre : veiller au respect de l'application des mesures sanitaires. 

Cette grande opération a débuté vendredi 20 mars 2020, avec l'entrée en vigueur du confinement et du couvre-feu par la suite. Depuis, les contrôles sur le terrain ont permis d'interpeler plus de 1,5 million d'individus pour violation de l'état d'urgence sanitaire. Parmi les interpellés, 230.085 ont été traduits devant la justice.

Cette mission des forces de l'ordre, d'une ampleur inédite, s'ajoute à toutes les autres dont la lutte contre le terrorisme, contre le trafic de drogues, contre la criminalité sur toutes ses formes ou encore contre l'immigration clandestine. Par exemple, une large diffusion de "fake news" a été observée en temps de pandémie. Certaines fausses informations compromettent la sécurité des citoyens, pour ne citer que les faux communiqués attribués au ministère de l'Intérieur et annonçant la levée du confinement. 

C'est une "guerre de l'information" donc que mène la DGSN contre ce qu'elle qualifie d'infodémie. Depuis le début de la crise, les enquêteurs de la cellule de veille informatique relevant de la Direction ont interpellé 158 individus pour avoir publié et diffusé de faux contenus. Plus de détails dans la chronique "Un regard sur la société" présentée par Salima Benabou. 

 

Les contenus liés

Les articles à la une