Plus de résultats
En ce moment
Tout savoir sur la campagne nationale de vaccination anti-covid (Replay)
Confidences de presse

Tout savoir sur la campagne nationale de vaccination anti-covid (Replay)

DR
2M.ma2M.ma
Modifié le

A quelques jours du début de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, Abdellah Tourabi a reçu dans ce nouveau numéro de Confidences de presse le professeur Addelfattah Chakib, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, et le docteur Kamal Marhoum El Filali, chef du service des maladies infectieuses au CHU Ibn Rochd à Casablanca. 

L'émission était l'occasion de faire le point sur la campagne de vaccination massive devant démarrer bientôt au Maroc, mais également de passer en revue la positionnement du Royaume dans la course mondiale pour l'acquisition du vaccin. 

Priorité au personnel médical

"Il y a un consensus international pour commencer par le personnel soignant (...) quelque soit la situation épidémiologique dans laquelle  se trouve un pays", a assuré Professeur Addelfattah Chakib, interpellé sur les populations cibles en priorité dans la campagne de vaccination. 

Même son de cloche par Dr Kamal Marhoum El Filali, qui estime que "lorsqu'on se bat contre une pandémie, il faudrait pas que les soignants soient eux-mêmes malades". 

Agir rapidement 

Interpellé quant à la durée du déroulement de la prochaine campagne nationale de vaccination anti-covid, fixée à 12 semaines, Dr El Filali répond, "Nous sommes actuellement en train d'entrer dans l'hiver et on sait qu'à ce moment là il y a beaucoup de maladie respiratoires (...) il faut donc agir très vite avec les deux vaccins (antigrippal et anti-covid, NDLR), pour que nos hôpitaux ne soient pas submergés".

Un retour à la normale vers fin 2021 ?

A quand un retour à la normale ? "Cela dépend de nous tous, il faut adhérer au vaccin et continuer à utiliser les mesures barrières (...) si tout va bien avec le vaccin, je pense vers la fin de l'année prochaine", affirme Dr Marhoum El Filali. Il en va de même pour Professeur Addelfattah Chakib, qui estime qu' "à partir de septembre 2021, on peut revenir petit à petit à la normalité".

 

 

Revivez l'émission dans son intégralité sur Youtube: 

 

Les contenus liés

Les articles à la une