Plus de résultats
En ce moment
Quand la moustache de Mark Spitz est devenue une légende olympique
Il était une fois les JO

Quand la moustache de Mark Spitz est devenue une légende olympique

Tout au long des Jeux Olympiques de Rio cet été, 2m.ma vous fait découvrir chaque jour une histoire, une anecdote ou une performance mémorable qui a marqué l'histoire des JO.

Munich, 1972

Mark Spitz était, sans conteste, le plus grand nageur de son époque. En 1972, il réalise l’exploit jusque lors inégalé, non seulement de remporter sept médailles d’or pour les sept courses auxquelles il a participé, mais aussi de battre le record mondial de chacune d’elles (200 m papillon, relais 4 × 100 m nage libre, 200 m nage libre, 100 m papillon, relais 4 × 200 m nage libre, 100 m nage libre et relais 4 × 100 m 4 nages). La compétition s’est, néanmoins, terminée de manière dramatique à cause de la prise d'otages du village olympique cette année-là. Les épreuves de natation avaient eu lieu avant ces actes mais, étant de religion juive, Mark Spitz avait été mis sous la protection du FBI et rapatrié d'urgence aux États-Unis.

Ce poster de Mark Spitz arborant ses sept médailles s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires

Si Spitz était le premier nageur américain à accéder au statut de célébrité (un poster de lui, ses sept médailles autour du cou, s’est vendu à plus d’un million de copies), c’est aussi grâce à la moustache singulière qu’il choisissait d’arborer, ce qui est plutôt rare chez les nageurs. Questionné à propos de sa moustache par un coach russe avant les jeux olympiques de Munich en 1972, Mark Spitz avait ironiquement répondu qu’elle ne le ralentissait pas mais qu’au contraire elle l’aidait à nager plus rapidement en déviant l’eau de sa bouche. L’année suivante, Spitz assure que «tous les nageurs russe portaient une moustache».     

Les contenus liés

Les articles à la une