Plus de résultats
En ce moment
Ryanair enregistre une perte annuelle d'un milliard d'euros lors de son exercic…
Transport aérien

Ryanair enregistre une perte annuelle d'un milliard d'euros lors de son exercice 2020

2M.ma avec Agences2M.ma avec Agences

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair a annoncé, lundi 17 mai, une perte annuelle d'un milliard d’euros lors de son exercice décalé 2020 en raison de l’impact de la crise sanitaire sur le trafic aérien, espérant retrouver son équilibre l'année prochaine, après la dissipation des incertitudes liées au Covid-19.

Dans un communiqué, la plus grande compagnie aérienne à bas coût d'Europe reconnaît avoir traversé l'année "la plus difficile" de son histoire, après s'être obligée de réduire sa capacité de 80% et supprimer 3.000 emplois.

Le chiffre d'affaires du transporteur irlandais a chuté de 81% à 1,64 milliard d'euros pour l'exercice terminé le 31 mars, soit légèrement en dessus de la perte de 834 millions d'euros attendue par les analystes.

"C'est mieux que ce que nous avions prédit, mais c'est toujours une perte assez traumatisante pour une compagnie aérienne qui a toujours été rentable au cours de nos 35 ans d'histoire", a déclaré Michael O'Leary, le directeur général de Ryanair.

La compagnie irlandaise a transporté 27,5 millions de passagers sur un an, contre 149 millions l'année précédente. M. O'Leary estime que le scénario probable pour l'année entière 2021/2022 est d'approcher l'équilibre financier.

"Nous sommes encouragés par la récente mise à disposition de plusieurs vaccins contre Covid-19 et espérons que leur déploiement va faciliter la reprise du trafic aérien intra-européen et du tourisme cet été. Si comme prévu, la plupart des Européens sont vaccinés d'ici septembre, nous pensons que nous pouvons espérer une forte reprise (...) au deuxième semestre", a souligné Ryanair.

La perte annuelle nette du transporteur a atteint 815 millions d'euros hors éléments exceptionnels, contre un bénéfice de plus d'un milliard d'euros sur l'exercice précédent. Mais, avec les 200 millions d'euros de pertes liées à de mauvaises positions de couverture sur kérosène, la perte monte à un milliard d'euros.

A l’instar d’autres compagnies européennes qui ont succombé face à la crise économique comme Flybe, Level ou Germanwings, Ryanair a été contrainte de supprimer quelque 3.000 emplois soit 15% de ses effectifs pour réduire ses coûts fixes au début de la pandémie.

La compagnie irlandaise s'était protégée contre une hausse excessive des cours qui se sont écoulés l'année dernière à cause des retombées de la crise sanitaire.
 

Les contenus liés

Les articles à la une