Plus de résultats
En ce moment
‘’Redynamisation’’ du secteur avicole : les solutions proposées par le présiden…
Economie

‘’Redynamisation’’ du secteur avicole : les solutions proposées par le président de la FISA

Malgré que le chiffre d’affaire du secteur de la volaille au Maroc ait  franchi le cap de 30 milliards de dirhams durant l’année 2019, le secteur subit une "crise" depuis 2017. Cette situation a incité les éleveurs à sortir de leur silence via un communiqué dans lequel ils appellent à l’aide pour secourir le secteur avicole.

Contacté par 2M.ma, le président de la fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), Youssef Alaoui nous fait savoir que cette situation s’explique par différents facteurs comme la surproduction dans le secteur, mais également la baisse des prix des viandes de volailles.

« Les prix ne dépassent pas 12 DH/Kg, ils ont même baissé sous la barre des 9 DH/Kg. Ce niveau des prix ne couvre pas les coûts de production qui varient entre 11,50 DH et 12,50 DH/kg », déplore l’Association nationale des producteurs des viandes de volailles (APV) dans un communiqué.

« La dinde a aussi subi le même sort, connaissant des prix bas d’autant plus que la situation a été amplifié par les informations colportées par les médias quant à la qualité des produits de la volaille », souligne la même source.

Pour résoudre ce problème, le président de la FISA nous a déclaré qu’il faut encourager davantage la consommation et s’ouvrir sur d’autres marchés, notamment, africains.

« Nous devons, également, renforcer la commercialisation. La  nouvelle  stratégie «Génération Green 2020-2030» lancé le 13 février par SM le Roi  Mohammed VI comporte un volet destiné au secteur de la volaille qui a pour objectif de mettre à niveau des ‘’ Riachat’’.  Ainsi, une prime fixée à 30.000 dirhams sera versée à un premier groupe de 2.300 Riachat (sur un total de 15.000) pour l'effort de mise à niveau », a fait savoir Youssef Alaoui.

« Parmi les grands défis qui nous attendent aussi c’est de mettre des points de vente de volailles », a ajouté le président de la FISA.

Pour le président de la fédération interprofessionnelle du secteur avicole, seule la mise à niveau des circuits de commercialisation sera capable d’encourager la consommation nationale.

Les contenus liés

Les articles à la une