Plus de résultats
En ce moment
Protocole de coopération pour accélérer l'intégration de l'amazighe dans les tr…
Parlement

Protocole de coopération pour accélérer l'intégration de l'amazighe dans les travaux de la Chambre des Conseillers

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

La Chambre des conseillers et l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) ont signé, mardi à Rabat, un protocole de coopération visant à accélérer le processus d'intégration de la langue amazighe dans les travaux de la Chambre haute du parlement.

Signé par le président de la Chambre des Conseillers, Abdelhakim Benchemach et le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukouss, ce protocole vise à établir un cadre général de coopération entre les deux parties afin de mettre en oeuvre le plan d'action approuvé par la Chambre et qui comprend les méthodes et les étapes d'intégration de la langue amazighe dans les travaux des séances plénières de la Chambre des conseillers et de ses organes.

Il s'agit aussi de contribuer conjointement à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe, la facilitation de son usage par la Chambre et la levée de toutes les difficultés techniques inhérentes.

En vertu de ce protocole, les deux parties aspirent à coordonner leurs efforts afin de mettre en place des plans d'action conjoints de formation continue à la Chambre des conseillers dans le domaine de la langue et la culture amazighes. Elles ambitionnent aussi de renforcer leurs relations de coopération à travers l'échange d'expériences et de documents, chacune dans son domaine de compétence.

Parmi les tâches assignées à l'Institut au titre de ce protocole, il s'agit d'apporter l'assistance nécessaire dans le but de faciliter l'intégration de l'amazighe, avec ses diversités linguistiques, dans les travaux des séances plénières de la Chambre des conseillers et de ses différents organes.

La Chambre haute du parlement tiendra, pour sa part, à apporter de l'aide aux chercheurs de l'IRCAM dans l'élaboration des recherches et études en lien avec les domaines de l'action parlementaire. Les deux parties ont convenu de créer une commission conjointe chargée de suivre la mise en œuvre de ce qui a été approuvé par les représentants des deux institutions en termes de procédures d'exécution de ce protocole, de son suivi ainsi que son évaluation selon un plan d'action établi d'un commun accord.

S'exprimant à cette occasion, M. Benchemach a salué la coopération entre la Chambre des conseillers et l'IRCAM, la qualifiant de "partenariat stratégique" fructueux au niveau de l'activation du chantier national consistant à intégrer l'amazighe dans les institutions constitutionnelles, dont la Chambre haute du parlement.

La signature de ce protocole représente "un moment fort" qui s'ajoute aux activités organisées par la Chambre afin de donner à la langue amazighe la place qui lui sied, a-t-il dit.

De son côté, M. Boukouss a souligné que la Chambre des conseillers a adopté l'approche de "l'efficacité" dans l'intégration de la langue amazighe dans ses organes, saluant la signature de ce protocole de coopération qui s'inscrit dans la mise en application des dispositions de la Constitution.

Après avoir rappelé que l'amazighe est une langue officielle de l'Etat à côté de l'arabe, M. Boukouss a affirmé qu'elle constitue également un héritage de tous les Marocains.

Les contenus liés

Les articles à la une