Plus de résultats
En ce moment
Procès RAM-AMPL : Les avocats de l'association se disent "interpellés par la ra…
Justice

Procès RAM-AMPL : Les avocats de l'association se disent "interpellés par la rapidité" de la requête du Parquet

2M.ma2M.ma

Du nouveau dans le bras de fer qui oppose la Royal Air Maroc (RAM) à l'Association Marocaine de Pilotes de Ligne (AMPL), et dont le théâtre est actuellement le tribunal de première instance de Casablanca. Le Ministère Public a appuyé la requête présentée par la RAM pour la dissolution de l'AMPL, et ce en déposant un mémoire dans ce sens. Face à ce qu'ils estiment "la gravité des conclusions" du parquet, les avocats de l'AMPL réagissent.

Lors de la dernière audience en date de ce procès, tenue le 28 octobre, les avocats de l'AMPL ont présenté leur réplique. Elle a porté, entre autres, sur "la non-légitimité des demandes de la RAM", "la protection du droit d'association" et  "droit de grève" garantis par la Constitution, précise un communiqué du corps de défense de l'association. 

Cependant, rajoutent les avocats de l'AMPL, "nous avons été interpellés par la requête du Ministère Public qui intervient avant notre réplique". En effet, selon un document présenté par notre collègue Médias24, la requête du Ministère Public a été signée en date du 22 octobre, c'est à dire avant que les avocats de la défense ne puissent présenter leur argumentaire lors de la séance du 28 octobre.  

Ainsi, les avocats de l'AMPL se sont dits "interpellés par la rapidité pour ne pas dire la précipitation et la gravité des conclusions annoncées", et qui, selon eux, "semblent méconnaitre du rôle des associations professionnelles dans le domaine de l’aviation civile, directement inspiré des recommandation internationales en matière de sécurité aérienne". Les avocats de l'association estiment "qu’il aurait fallu à priori enquêter et s’enquérir d’un certain nombre de faits et allégations produites par la RAM dans sa requête introductive et au minimum consulter notre mémoire en défense".

La prochaine audience aura lieu le 4 novembre 2020. Cette audience sera marquée à titre exceptionnel par une plaidoirie des deux parties. "Nous ne manquerons pas d’être présents lors de cette audience, de présenter notre réplique en réponse aux conclusions du Ministère Public et de plaider à notre tour pour défendre cette cause à laquelle nous croyons profondément", conclut le collectif de la défense de l'AMPL.

Les contenus liés

Les articles à la une