Plus de résultats
En ce moment
Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : nous ne sommes pas à l’abri d’une troisième vague …
Covid-19

Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : nous ne sommes pas à l’abri d’une troisième vague (Interview)

Modifié le

Le Maroc a rouvert progressivement ses liaisons aériennes et maritimes permettant aux visiteurs et Marocains résidant à l’étranger de voyager cet été. Toutefois, en raison de la circulation encore active du Covid-19, le risque zéro de contamination n’existe pas. Contacté par 2M.ma  le Pr. Kamal Marhoum El Filali, chef de service des maladies infectieuses au CHU Ibn Rochd et responsable des essais cliniques de vaccin anti-Covid19 à Casablanca, nous dresse un état des lieux de la situation épidémiologique au Maroc et nous livre de précieux conseils pour limiter la propagation du virus.

 Est-ce que l’ouverture des frontières aura un impact sur la situation épidémiologique au Maroc ?

La réouverture des frontières va avoir un impact certain sur la situation épidémiologique au Maroc. Plus le citoyen circule, plus le risque de contagion augmente d’autant plus que les variant tels que l’ ‘’ Alpha’’, le ‘’Beta’’ ou le ‘’ Delta’’ sont facilement transmissibles. Nous sommes à un moment où la situation épidémiologique, semble bien maitrisée.

Avec l’ouverture des frontières, les autorités compétentes ont pris les mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus, essentiellement le contrôle de tous ceux qui détiennent un '' pass sanitaire '' ou un test PCR négatif. Toutefois, il arrive qu'une personne lambda ait des symptômes du virus , malgré la détention d'un de ces documents et traverse donc les frontières. 

Avec la période estivale et les déplacements en masse des gens, craignez-vous une troisième vague?

Pour l’instant la situation épidémiologique est maîtrisée, mais nous ne sommes pas à l’abri d’une troisième vague, il faut vraiment être extrêmement vigilant.

Comment peut-on profiter des vacances sans aucun risque de contagion ?

Pour qu’en puisse profiter pleinement de l’été de 2021, il faut respecter les gestes barrières instaurés par les autorités sanitaires, particulièrement le port du masque, le lavage des mains et la distanciation. Même les citoyens vaccinés ne sont  pas tirés d’affaire. Par ailleurs, pour revenir à la vie d'avant, il faut mettre en œuvre ces gestes barrières.

Les contenus liés

Les articles à la une