Plus de résultats
En ce moment
ONU: La Jordanie réitère son soutien au plan d'autonomie pour le règlement de l…
ONU

ONU: La Jordanie réitère son soutien au plan d'autonomie pour le règlement de la question du Sahara marocain

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le Royaume de Jordanie a réitéré, devant le Comité des 24 de l'ONU, son soutien à l'initiative marocaine d'autonomie présentée comme base pour le règlement de la question du Sahara marocain.

«Je réaffirme ici une fois de plus le soutien de mon pays à cette initiative en tant que mécanisme sérieux et réaliste qui prend en considération les spécificités de la région, la souveraineté du Royaume du Maroc, et son intégrité territoriale de manière complète et absolue, en conformité avec la Charte des Nations Unies», a déclaré le représentant de la Jordanie à la session du C24, qui se tient à New York du 14 au 25 juin.

Le diplomate jordanien a, dans ce cadre, salué "l'engagement sincère" du Royaume pour parvenir à une solution politique consensuelle et définitive à ce conflit sur la base de l'initiative d'autonomie, rappelant que le modèle de développement lancé par le Maroc en 2015 a contribué à l'amélioration des indicateurs de développement humain dans cette région.

A cet égard, il s'est félicité des efforts déployés par le Royaume à travers notamment le lancement de projets socio-économiques et le développement des infrastructures de base, en plus de la vaste campagne de vaccination contre le Covid-19.

Il a en outre fait part de la solidité des relations «fraternelles et historiques unissant le Maroc et la Jordanie sous la conduite de Sa Majesté le Roi Abdallah II et de Son Frère, Sa Majesté le Roi Mohammed VI».

Cette relation historique et stratégique, a-t-il dit, se reflète à travers la coopération continue et la coordination ininterrompue à tous les niveaux, précisant que l'inauguration du Consulat général du Royaume Hachémite à Laâyoune en mars dernier est une illustration de «la position ferme de la Jordanie en faveur de l'intégrité territoriale du Maroc».

Il a, d'autre part, salué les efforts consentis par le Secrétaire général des Nations Unies pour aller de l'avant dans le processus politique en vue de parvenir à une solution réaliste et durable à ce différend.

Le diplomate jordanien s'est aussi félicité de l'élan enclenché par les deux tables rondes de Genève tenue les 5 et 6 décembre 2018 et les 21 et 22 mars 2019, avec la participation du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du "polisario".

 

Les contenus liés

Les articles à la une