Plus de résultats
En ce moment
Sahara marocain: Le Maroc a "toutes les raisons de se féliciter" de l'adoption …
Vidéo

Sahara marocain: Le Maroc a "toutes les raisons de se féliciter" de l'adoption de la résolution 2548 (Omar Hilale)

2M
2M.ma2M.ma
Modifié le

Le royaume du Maroc "a toutes les raisons de se féliciter" de l'adoption de la résolution 2548 autour du Sahara marocain par le Conseil de sécurité de l'ONU, "surtout que sa négociation n'a pas été facile", a indiqué Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies. 

S'exprimant en duplex sur le plateau d'Infosoir du 30 octobre depuis New York, quelques minutes après l'adoption de ce texte,  M. Hilale a expliqué que "certains pays, une petite minorité, ont cherché à ramener le Conseil quelques années en arrière et remettre en cause tous les acquis enregistrés sur la question du Sahara". "Heureusement, notre Diplomatie, aussi bien à Rabat, au niveau ministériel ou à New York, a réussi à neutraliser ces tentatives", a-t-il rajouté.

Dans les principales lignes de cette résolution, adoptée par 13 voix pour et 2 abstentions (celles de l'Afrique du Sud et de la Russie), il est cité que la solution ne peut être que politique, réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis, poursuit le représentant du Maroc à l'ONU. Elle consacre également le processus des tables rondes, ainsi que l'Algérie comme partie principale dans ce différend régional appelée par le Conseil à s'engager et à s'investir résolument, poursuit-il.

L'autre consécration, rajoute M. Hilale, est relative à l'initiative marocaine pour l'autonomie, toujours considérée comme sérieuse, crédible et susceptible et de permettre le règlement de ce différend.

Pour ce qui est des étapes à venir, la prochaine serait la nomination d'un Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU. Il sera appelé, dès sa nomination, mener des consultations et effectuer une visite à la région afin de préparer les tables rondes futures, informe le représentant du Maroc à l'ONU. "La résolution demande au prochain Envoyé personnel de reprendre le processus des tables rondes, de reprendre les consultation là où son prédécesseur, Horst Köhler, s'est arrêté, et de construire sur les acquis et résultats des progrès obtenus", a-t-il relevé. Revoyez l'intervention de M. Hilale dans son intégralité dans cet extrait.

 

Les contenus liés

Les articles à la une