Plus de résultats
En ce moment
Nouveau gouvernement : Qui sont les 7 nouvelles ministres ?
Femmes

Nouveau gouvernement : Qui sont les 7 nouvelles ministres ?

2m.ma
2M.ma2M.ma
Modifié le

Sur les 25 membres de l'exécutif, sept sont des femmes. Elles héritent de départements stratégiques notamment la Santé, les Finances, l’Habitat ou encore la transition énergétique et numérique. Nommées ce jeudi par SM Mohammed VI, elles ont pour mission de diriger des secteurs cruciaux dans la concrétisation du nouveau modèle de développement et des grandes orientations du pays. Qui sont-elles et quelles sont leurs compétences ?

Voici leurs parcours.

 

Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire

Depuis 2013, Fatim-Zahra Ammor est consultante et conseillère de Ministres et Dirigeants d'entreprises, principalement en ce qui concerne les projets de développement d’affaires et la conception et la mise en œuvre de grands événements internationaux. Forte d’une expérience de 9 années chez Protect & Gamble, multinationale américaine spécialisée dans les biens de consommation courante, au poste de directrice marketing, Mme Ammor rejoint le groupe Akwa en 2001 et y officie au poste de directrice Marketing Groupe et membre du comité exécutif pendant 10 années. 

Entre temps, elle dirige le Festival Timitar des musiques du Monde en tant que Directrice Générale pendant les 7 premières éditions (2005 à 2011). Elle s’occupera également du pilotage et de l’organisation de la participation du Royaume du Maroc à l'Exposition Universelle de Milan en 2015.

 

Awatef Hayar, ministre de la Femme, de la Famille et l’Inclusion sociale

Présidente de l’Université Hassan II de Casablanca (UH2C), Awatef Hayar est forte d’un parcours académique des plus pondérés. En 1992, elle est la première marocaine à recevoir l’Agrégation en génie civil de l’ENS Cachan. Experte en Smart Cities, elle est membre senior de l'IEEE, présidente du projet Casablanca IEEE Core Smart City, et co-fondateur d'E-madina. Elle a été sélectionnée en 2015 par l'African Innovation Foundation comme l'une des 10 meilleures femmes innovantes en Afrique.

 

Fatima Ezzahra El Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville.

Native de Marrakech, Fatima Zahra est une avocate et femme politique marocaine. Elle vient d’être réelue Maire de Marrakech à l’issue des élections communales du 8 septembre 2021 pour son deuxième mandat à ce poste depuis 2009. Elle est aussi présidente du conseil national du Parti authenticité et modernité.

En 2014, le magazine Forbes la classe à la tête des 20 jeunes femmes les plus influentes d'Afrique. 

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances

Dirigeante d’entreprise et femme politique, Nadia Fettah Alaoui change de casquette au sein de l’Executif où elle occupait le poste de ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale depuis 2019. Elle se dirige désormais vers l’Economie et les Finances, son domaine de prédilection, étant donné qu’elle y a exercé pendant une longue partie de son parcours professionnel.  

Diplômée de HEC Paris en 1994, Nadia Fettah Alaoui fait ses débuts dans la société d’audit Arthur Andersen. En 2000, elle crée et gère à Casablanca sa société de capital-investissement baptisée Maroc Invest Finances Group, avant de rejoindre, en 2005, CNIA Assurance, rachetée alors par le Groupe Saham où elle occupera divers postes de responsabilité, notamment Directrice Générale Déléguée des Finances et M&A ( Mergers and Acquisitions) du Groupe Saham, jusqu’à devenir présidente du conseil d’administration de Saham Assurance Maroc, à Casablanca, et directrice générale déléguée de Saham Finances.

 

Nabila Rmili, ministre de la Santé et de la Couverture sociale

Médecin de formation et femme politique, Nabila Rmili est directrice régionale de la Santé à Csablanca-Settat depuis 2017, mais avant, sa carrière professionnelle a simplement commencé au service des urgences du Centre hospitalier provincial de Ouezzane en 2002, un diplôme de médecine générale en poche, avant de gravir les échelons.

Quant à son parcours politique, Nabila Rmili est membre du bureau politique du RNI, coordinatrice préfectorale du parti, ainsi que présidente de l’association des professions de la santé du RNI.

Nabila Rmili a été élue maire de Casablanca à l’issue des élections communales du 8 septembre 2021. Avant, elle était  vice-présidente du conseil de la ville de Casablanca en charge de la santé sous Abdelaziz El Omari.

 

Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable

Experte internationale dans le domaine des énergies, Leila Benali semble avoir le profil parfait pour accompagner cette orientation stratégique du Maroc. Doctorante en réformes électriques de l’Institut d’Etudes politiques de Paris en 2003, elle aura travaillé avec de grandes entreprises internationales dans sa carrière, notamment le saoudien Aramco, le World Economic Forum, la Société d’Investissement arabe en Pétrole (APICORP) et au sein de la commission d’experts en énergies fossiles de l’ONU. 

En 2019, elle est nommée membre de la CSMD.

 

Ghita Mezzour, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Transition numérique et de la Réforme administrative

Titulaire d’un doctorat de la Carnegie Mellon University en Génie Electrique et Informatique et Societal Computing, Ghita Mezzour est professeur universitaire et chercheuse en matière de Big Data, l’intelligence artificielle et la cyber-sécurité. Elle pilote actuellement des projets financés par l’USAID et l’OTAN autour de l’employabilité des jeunes et la Threat Intelligence.

En 2015, elle est sélectionnée comme Star Montante par l’Institut de Technologie de Massachusetts (MIT).

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une