Plus de résultats
En ce moment
Mbarka Bouaida: Le renforcement de l’attractivité économique de Guelmim-Oued No…
Economie

Mbarka Bouaida: Le renforcement de l’attractivité économique de Guelmim-Oued Noun, une priorité du conseil régional

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

 La présidente du conseil de la région Guelmim-Oued Noun, Mbarka Bouaida, a affirmé que le renforcement de l’attractivité économique de la région, à travers la mise en œuvre du contrat-programme avec l’Etat (2021-2023), constitue l’une des priorités du conseil.

Dans un entretien avec la MAP, Mme Bouaida a indiqué que le conseil œuvrera pour les résolutions des problèmes que connaît la région à travers la mise en œuvre des axes de ce contrat-programme, notamment l'attractivité économique.

Il s’agit d’accélérer le rythme de réalisation de projets phares structurants, de stimuler les petites, moyennes et grandes entreprises et de rendre le territoire de la région plus attractif pour les investisseurs à la faveur de la création de zones d'activités économiques, de zones logistiques, de la promotion de la couverture numérique, ainsi que de l’achèvement du projet de la voie express, a-t-elle expliqué.

Le conseil, a-t-elle poursuivi, travaillera également avec les secteurs économiques et productifs afin de développer l’agriculture, l’agro-alimentaire, la pêche, l’aquaculture, le tourisme littoral et écologique.

Mme Bouaida a relevé que les priorités du conseil sont à la fois d’ordre économique et social, car le taux de chômage à Guelmim-Oued Noun est le plus élevé à l’échelle nationale et le secteur privé reste quasi absent, en plus du manque d'exploitation d’immenses atouts dont regorge la région, précisant que des efforts seront déployés pour créer des opportunités d'emploi pour les jeunes de la région, les orienter vers des filières qui leur permettront d’accéder au marché du travail, en plus d’aménager des zones industrielles pour attirer les investisseurs.

Le deuxième pari est social et le conseil œuvrera ainsi à la promotion du secteur de la santé, ainsi qu'à l'accélération du rythme de réalisation des projets liés à l'enseignement supérieur, a-t-elle dit.

La présidente du conseil régional a affirmé que des dossiers majeurs devraient être traités dans les plus brefs délais, dont un projet d’aménagement de la station thermale Abaynou (Guelmim), précisant qu’il s’agit d’un grand projet puisqu’il n'est pas seulement lié à la création d’une unité hôtelière, mais intègre plutôt une vision de la renaissance de cette station sous une forme moderne qui s'adapte à l'orientation écologique.

Le conseil œuvrera également à la réalisation de la zone d'activités économiques à El Ouatia (province de Tan-Tan), qui s'étend sur une superficie de 65 hectares et à la concrétisation du projet de création d'une société de développement régional pour la préservation et la valorisation du patrimoine matériel et immatériel de la région, pour un montant de 19 millions de dirhams.

Mme Bouaida a indiqué que dans le cadre de la mise en œuvre effective de la régionalisation avancée, il existe une forte volonté, tant au niveau de l’État que des institutions élues, pour la réussite de ce chantier royal stratégique.

Il importe de souligner que les Régions jouent un rôle clés dans la concrétisation du nouveau modèle de développement, qui a été élaboré après des concertations locales et régionales, a-t-elle déclaré.

Les contenus liés

Les articles à la une