Plus de résultats
En ce moment
Marocains bloqués à l’étranger : l'Université Al Akhawayn soutient ses étudiants
Enseignement

Marocains bloqués à l’étranger : l'Université Al Akhawayn soutient ses étudiants

2M.ma2M.ma

L’Université Al Akhawayn (AUI)  a dû gérer la situation de 100 de ses étudiants bloqués à l’étranger dans le cadre de programmes d’échange avec 36 des 400 universités étrangères partenaires, suite à la fermeture des frontières du Maroc en raison de la pandémie du Covid-19, informe l’université dans un communiqué.  

« Avec l'avènement de la pandémie du Covid-19,  bon nombre de ces étudiants ont pu regagner leur pays. Toutefois, la majorité d'entre eux s'est retrouvée bloquée à l'étranger faisant ainsi face à une situation délicate .Mettant ses étudiants au centre de ses priorités, Al Akhawayn a été en contact permanent avec ces "AUIers" et leurs familles depuis le début de la crise » ajoute la même source.

Confrontée à un problème inédit, l’Université assure qu’elle a été en contact permanent avec ces “AUIers” et leurs familles depuis le début de la crise et a mené plusieurs actions pour les soutenir et leur apporter de l’aide pour que leur séjour se passe dans les meilleures conditions possibles.

Ainsi, en coordination avec les ambassades concernées, AUI a fait en sorte que la validité des visas de ses étudiants, notamment ceux se trouvant en Europe et aux Etats-Unis, soient prolongées au-delà de la validité initiale qui ne couvrait que leur séjour d’études.

L’Université Al Akhawayn à Ifrane  a également saisi les services européens d’immigration pour que certains de ces étudiants puissent se déplacer au sein de la zone Schengen pour rejoindre des membres de leur famille ou des connaissances.

« Au vu de l’excellence des grandes écoles et des universités étrangères hôtes – comme ESSEC Business School à Paris, The University of Texas at Austin, Washington College ou encore Boston College – ainsi que des partenariats forts et de longue date qui les lient à Al Akhawayn, ces institutions ont fait preuve d’une grande générosité à l’égard des “AUIers”. Elles les ont notamment autorisés à loger dans les dortoirs des campus universitaires même après la fin du semestre d’études.

Dans le cas où l’Université hôte ne disposait pas de dortoirs ou lorsque ceux-ci étaient fermés pour l’été, une coordination entre AUI et ses partenaires a été assurée afin de prendre en charge le logement des étudiants dans des hôtels ou des logements privés », explique-t-on.

Par ailleurs, des virements bancaires et d'autres procédures administratives ont été facilités en faveur des étudiants en difficulté. Al Akhawayn entretient également un contact permanent avec le Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des MRE ainsi que les différentes ambassades du Maroc à l'étranger, pour garantir la planification de ses étudiants dans la liste des rapatriements.

 L’université fait savoir dans le communiqué que « le cas des étudiants de l’Université Al Akhawayn bloqués au Japon ont été rapatriés mardi 30 juin 2020 ».

« Par ailleurs, une vingtaine d’étudiants venant notamment du Danemark, du Mexique, d’Italie, des Etats-Unis et d’Afghanistan sont restés bloqués au Maroc. Al Akhawayn les a pris en charge au sein de son campus à Ifrane jusqu’au 15 juin, et a continué à y offrir l’accès au-delà de cette date, pour ceux qui ne pouvaient toujours pas retourner à leur pays » conclut la même source.

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une