Plus de résultats
En ce moment
Maroc Telecom:  Attijari Global Research maintient sa recommandation d'achat
Maroc Telecom

Maroc Telecom:  Attijari Global Research maintient sa recommandation d'achat

2M.ma2M.ma

 Attijari Global Research (AGR) a maintenu sa recommandation d'achat du titre de Maroc Telecom, avec un cours objectif de 160 dirhams, sur un horizon de 18 mois, soit un potentiel de 16%.

"En dépit du repli des résultats trimestriels 2021 de Maroc Telecom, ces derniers demeurent en ligne avec nos prévisions de croissance annuelles. En effet, le chiffre d'affaires, l'excédent brut d'exploitation, et le résultat net part du groupe affichent des taux de réalisation annuels de 24%, 24% et 25% respectivement", indique AGR dans une note consacrée à la lecture des résultats trimestriels de l'opérateur de télécommunications.

Dans le détail, Maroc Telecom accuse un repli "très attendu" de ses revenus au Maroc de -9,5%, souligne la même source, notant que ceci s'explique par la baisse de l’activité Mobile de 16,3% dans un environnement concurrentiel et réglementaire moins favorable en comparaison au premier trimestre 2020.

Toutefois, "il est réconfortant de constater la bonne dynamique de l’activité Haut Débit Fixe", relèvent les analystes d'AGR, ajoutant que celle-ci affiche une progression trimestrielle de 11,9% portée par la soutenabilité de l’expansion du parc Internet ADSL qui croît de 9,2% à 1,8 millions d’abonnés à fin mars 2021.

Les revenus des filiales à l'international progressent de 2% à 4,3 milliards de dirhams (MMDH), atteignant ainsi près de 45% du chiffre d'affaires consolidé.

La croissance à l'international est soutenue par la bonne dynamique des segments Data Mobile et Mobile Money qui affichent des croissances trimestrielles de 15,8% et de 21,9% respectivement.

En dépit d'un contexte réglementaire et concurrentiel plus contraignant, Maroc Telecom arrive à préserver une marge d'EBITDA au-dessus des 51%.

Cette performance est attribuable à la marge de manœuvre dont dispose toujours le Management en termes d’optimisation de ses coûts opérationnels tant au Maroc qu’au niveau de ses filiales africaines.

Par ailleurs, les analystes soulignent que le repli du CFFO de 7,3% sur ce premier trimestre ne reflèterait pas la tendance annuelle 2021, notant que la capacité de l’opérateur de défendre ses niveaux de marge et la maîtrise des niveaux d’investissement soutiendraient la génération de cash.

"Dans ces conditions, le Groupe serait en mesure de revenir à un dividende par action supérieur à 6 dirhams à compter de 2021, soit un rendement de dividende récurrent au-dessus des 4%", estiment les analystes d'AGR.

 

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une