Plus de résultats
En ce moment
Maroc : Inauguration à Rabat de l’Observatoire africain des migrations (Photos)
Migration

Maroc : Inauguration à Rabat de l’Observatoire africain des migrations (Photos)

DR
2M.ma2M.ma
Modifié le

L’Observatoire Africain des Migrations (OAM) a été inauguré, ce vendredi 18 décembre à Rabat, par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita et la Commissaire aux affaires sociales de l’Union Africaine (UA), Mme Amira El Fadil.


Cette structure africaine dédiée aux migrations est de nature à doter le continent d’un outil efficace lui permettant de répondre à son besoin réel et pressant de générer une meilleure connaissance, compréhension et maitrise du phénomène migratoire, de développer la collecte, l’analyse et l’échange de données entre les pays africains, et de favoriser une gouvernance éclairée des migrations africaines.

Aucune description disponible.

L’Observatoire africain des migrations, dont les statuts et structures ont été adoptés lors du 33eme Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine tenu en février 2020 à Addis-Abeba,  est une institution de l’UA qui va se charger de collecter et d'analyser les données des migrations du continent. 

Pour rappel, le Maroc et l'Union africaine avaient signé le 10 décembre 2018 à Marrakech l'accord de siège de l'Observatoire africain des migrations et du développement. Cet accord avait été paraphé par M. Nasser Bourita et le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, en compagnie de Amira El Fadil, à l'occasion de la conférence intergouvernementale des Nations unies de deux jours sur les migrations, qui a été marquée par l'adoption du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. 

2m.ma

L'enjeu pour les États africains est de renforcer leurs connaissances statistiques sur les migrations : en plus de pouvoir dénombrer les immigrés présents sur leur territoire, ils disposeront ainsi de mesures précises sur leurs expatriés, sur les migrants de retour aussi pour le volet développement, etc.


Faut-il rappeler que sur la question migratoire, SM le Roi Mohammed VI a toujours été porteur d’une vision pour l’Afrique. Dans un discours adressé le 3 juillet 2017 au 29e Sommet des Chefs d'État et de gouvernement de l'UA, le Souverain avait insisté sur la nécessité de «modifier nos perceptions face à la migration, de l’aborder, non comme une contrainte ou une menace, mais comme une force positive». Six mois plus tard, dans un message au 30e Sommet de l’Union, le 29 janvier 2018 à Addis-Abeba, le Souverain, en Sa qualité de Leader de l’Afrique sur la question de la migration, avait proposé, dans le cadre de l'Agenda africain pour la migration, la création de l’Observatoire africain des migrations et d'un poste d'envoyé spécial de l'Union africaine chargé de la migration. 

2M


L'OAM est articulé autour d’une “triple fonction de compréhension, d’anticipation et d’action” dont les activités, de nature technique et opérationnelle, permettront de générer une “meilleure connaissance du phénomène migratoire, de créer un narratif africain sur la migration, de renseigner et de favoriser l’harmonisation de politiques migratoires efficientes”, comme l’avait souligné le rapport de SM le Roi sur le suivi de la mise en place de cet observatoire au Maroc, présenté par le chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani, devant le 33è Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l'UA, à Addis-Abeba.

Les contenus liés

Les articles à la une