Plus de résultats
En ce moment
M. Ait Taleb : Le pass vaccinal est considéré comme obsolète si le délai d'inje…
Santé

M. Ait Taleb : Le pass vaccinal est considéré comme obsolète si le délai d'injection de la 3e dose est dépassé

2M.ma2M.ma

Le pass vaccinal est considéré comme obsolète dans le cas où le délai d'inoculation de la troisième dose, fixé à 6 mois après la deuxième injection du vaccin anti-covid19, est dépassé, a informé le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, dans son passage au JT d'Al Oula dans la soirée du mardi 19 octobre. 

Le pass vaccinal est un document sanitaire mais aussi une disposition qui intègre l'arsenal des mesures préventives contre la pandémie de nouveau coronavirus, a indiqué M. Ait Taleb, en expliquant que "tous les espaces auxquels les citoyens peuvent accéder, comme les commerces, les administrations et les espaces publics, doivent être protégés contre le risque d'apparition de foyers épidémiques". 

Aussi, face à l'émergence de plusieurs formats de pass vaccinaux, le ministre a rappelé que deux modèles de ce document sont disponibles sur le portail électronique dédié : celui portable sur smartphone et celui imprimable. La condition à respecter est celle d'observer les dimensions du QR code pour qu'il puisse être déchiffré facilement.

Certes, une amélioration est constatée au niveau de la situation épidémiologique au Royaume, mais cette situation connaît parallèlement une détérioration à l'échelle mondiale. "On sait que le Maroc a des liens avec les pays du voisinage, et nous avons appris par expérience que nous devons agir par anticipation", a dit le ministre en précisant que toute mesure préventive prise en retard risque de ne pas avoir l'impact voulu, surtout que ses effets ne seront ressentis qu'après quatre semaines de son application.

De plus, l'intervalle entre les vagues épidémiques se rétrécit, et chaque nouvelle vague engendre plus de contaminations que la précédente, a averti le ministre, en rajoutant qu'il faut "garder un équilibre" entre le durcissement des mesures préventives et  la préservation de l'activité économique.

Par rapport au déroulement de la campagne nationale de vaccination, M. Ait Taleb a souligné que le Maroc est dans un rang "très avancé" à l'échelle mondiale. Plus de 23 millions de personnes, soit 78% de la population cible (plus de 12 ans), ont reçu au moins une dose de vaccin anti-covid-19, informe le ministre. "Nous sommes proches d'atteindre l'immunité collective au niveau national. Cependant, est-ce suffisant? Le Maroc n'est pas isolé du reste du monde, et on observe une inégalité dans la répartition des vaccins sur le plan international", a-t-il expliqué, en invitant, en conclusion de son intervention, les citoyens qui n'ont pas encore été vaccinés à adhérer à la campagne nationale de vaccination pour "se protéger et protéger leur proches".

Les contenus liés

Les articles à la une