Plus de résultats
En ce moment
L'OCDE anticipe un rythme modéré de croissance de l’activité économique
Economie

L'OCDE anticipe un rythme modéré de croissance de l’activité économique

2M.ma2M.ma

Le rythme de croissance de l'activité économique dans la zone OCDE dans son ensemble devrait continuer à se modérer après le rebond post-pandémie, selon les derniers indicateurs composites avancés (ICA) de l'OCDE.

Les ICA continuent d’anticiper une modération du rythme de croissance, à un niveau supérieur au niveau tendanciel, au Canada, dans la zone euro dans son ensemble ainsi qu’au Royaume-Uni, comme reporté le mois dernier, indique l’organisation internationale de coopération et de développement économiques.

Des signes similaires sont maintenant apparus aux États-Unis et au Japon. En France, l’ICA prévoit que le niveau du PIB réel restera inférieur à la tendance de long terme et suggère également que la croissance devrait se modérer, note l’OCDE dans un communiqué, ajoutant qu' un facteur pèse sur la baisse des ICA à savoir la hausse persistante des indices de prix à la consommation au cours des derniers mois, principalement due à la flambée des prix de l'énergie.

Parmi les principales économies émergentes, l’ICA pour la Chine, freiné par la contraction de la production d'acier, indique désormais une croissance stable, après l’augmentation régulière annoncée le mois dernier, alors qu’en Inde, l’ICA signale une croissance stable mais le niveau du PIB réel devrait rester inférieur à la tendance de long terme.

Un infléchissement de la croissance continue d’être anticipé au Brésil. L’ICA pour la Russie indique toujours une croissance à un rythme régulier au-dessus du niveau de croissance tendanciel du PIB, précise l’OCDE.

Les indicateurs avancés, qui comprennent les carnets de commande, les permis de construire, les indicateurs de confiance, les taux d'intérêt à long terme, les immatriculations de voitures neuves et bien d'autres, sont des indicateurs cycliques conçus pour anticiper les fluctuations de l'activité économique au cours des six à neuf mois à venir. Ils brossent un tableau général de l'activité économique à partir d'un grand nombre de données prospectives récentes.

Malgré la levée progressive dans certains pays des restrictions liées à la COVID-19 et l'avancement des campagnes de vaccination, les incertitudes persistantes pourraient continuer à engendrer des fluctuations plus importantes que la normale de l’ICA et de ses composantes, note l’organisation basée à Paris.

Par conséquent, les ICA doivent être interprétés avec prudence et leur magnitude doit être considérée comme une indication de la force du signal plutôt qu’une mesure du degré de la croissance de l'activité économique, remarque-t-on.

Les contenus liés

Les articles à la une