Plus de résultats
En ce moment
L'ICESCO lance son programme de formation des femmes et des jeunes au leadershi…
Femmes

L'ICESCO lance son programme de formation des femmes et des jeunes au leadership pour la paix

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

 L'Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO) a lancé son programme de formation des femmes et des jeunes au leadership pour la paix et la sécurité, lors d'une cérémonie organisée par visioconférence et en présentiel au siège de l’organisation à Rabat.

Organisée sous le thème "Femmes et jeunes : acteurs de paix", la rencontre s’inscrit dans le cadre des programmes de célébration de l’année 2021, année de la femme de l’ICESCO, placée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et marquée par la participation de hauts responsables, experts et jeunes de partout dans le monde islamique.

Le programme vise à former et mobiliser les jeunes et les femmes et en faire de véritables ambassadeurs de la paix dans leurs sociétés, en leur fournissant les outils de la connaissance et du leadership, à travers l’échange avec des leaders inspirateurs et des formateurs experts en vue d’un monde pacifique.

Dans une allocution à cette occasion, le directeur général de l’ICESCO, Salim ben Mohammed Al-Malik a indiqué que le choix du thème de ce programme de formation met en avant le rôle pivot que jouent les jeunes et les femmes pour jeter les bases solides de la construction de sociétés pacifiques, inclusives et cohérentes, considérées comme une condition nécessaire à la construction de la paix mondiale, une philosophie que l’ICESCO fait sienne.

"A travers l’histoire, les femmes ont constitué les fondements des sociétés pacifiques et un gage de stabilité, car elles sont des acteurs fondamentaux de la société. Mais les guerres et les conflits ont des effets dévastateurs sur les sociétés, les économies et les femmes, d’où la Résolution 1325 des Nations Unies appelant à une meilleure représentation des femmes dans la consolidation de la paix, la résolution et la prévention des conflits", a ajouté M. Al-Malik.

Il a souligné que l'ICESCO focalise sur les femmes et les jeunes vu leur capacité à apporter des changements dans la construction de la paix en vue de construire des sociétés pacifiques et stables dans le cadre de l'organisation "Les sociétés que nous voulons", notant que la paix est une condition pour le développement.

Le DG de l’ICESCO a souligné que "l'histoire regorge de nombreux exemples illustrant l'importance de la paix en tant que condition fondamentale de la promotion du capital humain et du progrès économique".

Et d’ajouter que "la paix est un concept complexe qui ne peut être défini simplement comme le contraire de la guerre, car la paix est le besoin urgent de combler l’absence d'espoir et de garantir un environnement favorable au développement, et c'est l'approche prônée par l’ICESCO dans son effort visant à consolider ces valeurs dans le cadre du programme de l'organisation pour former les femmes et les jeunes au leadership pour la paix".

"Grâce au partenariat avec la Conférence des ministres de l'Éducation des États et Gouvernements de la francophonie, la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie et le Groupe des cinq pays du Sahel (5G), l’ICESCO a nommé 30 ambassadeurs de la paix pour 2021 dans 25 pays à travers le monde, dont 60% sont des femmes. Les bénéficiaires recevront une série de formations dans plusieurs domaines, y compris le leadership éthique, le renforcement des capacités et des compétences et la consolidation de la paix", a-t-il expliqué.

Pour sa part, la ministre de la solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, Jamila El Moussali a salué les efforts et initiatives de l'ICESCO et son choix du thème du leadership pour la paix et la sécurité dans un monde en proie à plusieurs conflits, rappelant que la résolution 1325 du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité insiste sur l'élaboration d'une stratégie en faveur de la participation des femmes dans la prise de décision, ainsi que sur l'égalité des sexes et l'autonomisation politique, sociale et économique des femmes, dans le sillage des efforts visant à prévenir la violence et les conflits armés.

Mme El Moussali a relevé que ce programme "est en droite ligne des besoins actuels de l'environnement où nous vivons", estimant que le monde a besoin de dirigeants et d'ambassadeurs pour la paix afin de consacrer la pleine citoyenneté et de construire une société pacifique dans laquelle les femmes sont des acteurs principaux dans tous les domaines, qu'ils soient politiques, économiques ou sociaux.

Dans ce domaine, a-t-elle ajouté, le Maroc a accumulé une expérience et des résultats importants, notamment en ce qui concerne la participation des femmes à la prise de décision, le droit des femmes à la participation politique, le renforcement de l'arsenal législatif et institutionnel et la promotion de la situation socio-économique des femmes.

Tout en mettant en avant l'importance particulière que le Maroc attache à la promotion et à la protection des droits des femmes, la ministre a expliqué que le Royaume continue d'interagir positivement avec les mécanismes et accords internationaux et régionaux relatifs aux droits des femmes, comme il a lancé une série de réformes législatives en la matière.

À son tour, la Directrice des Sciences humaines et sociales à l’ICESCO, Ramata Almamy Mbaye a déclaré à la MAP que le Programme de formation au leadership des femmes et des jeunes pour la paix s’inscrit dans le cadre de la vision de l'ICESCO en matière de promotion de la paix.

Pour elle, il est nécessaire aujourd'hui, dans un monde confronté à la crise de Covid-19, de lancer des programmes et des initiatives de ce type, en coopération avec les partenaires de l'ICESCO, afin de contribuer à une paix durable et efficace.

Cette rencontre de l’ICESCO examinera plusieurs thématiques : "Les femmes et les jeunes pour la paix: opinions des décideurs politiques", "Inspirer la paix: écouter les dirigeants mondiaux", "Travailler pour la paix: partenariats et coopération" et "Lutter pour la paix: écouter les jeunes leaders".
 

Les contenus liés

Les articles à la une