Plus de résultats
En ce moment
Les trois comtés de la côte kényane invitent Marchica MED à s'implanter au Kenya
Economie

Les trois comtés de la côte kényane invitent Marchica MED à s'implanter au Kenya

2M.ma2M.ma

Les trois comtés de la côte kényane, Mombasa, Kilifi et Malindi, ont invité la société Marchica Med à s'implanter au Kenya afin d'y développer des projets de valorisation et d'aménagement de plusieurs sites à fort potentiel économique, touristique, culturel et social.

Cette invitation a été exprimée par le gouverneur du comté de Mombasa, Ali Hassan Joho, lors d'une réunion avec le directeur général de la Société d'Etat pour le développement de la lagune de Marchica (Marchica MED), Saïd Zarrou, actuellement en visite de travail au Kenya, en présence de l'ambassadeur du Maroc à Nairobi, El Mokhtar Ghambou.

M. Joho a "salué les efforts uniques de SM le Roi Mohammed VI visant à faire de l'Afrique un continent indépendant et comptant sur ses propres compétences et atouts."

Il a, en outre, mis en avant la vision royale en faveur du développement, du progrès et de la prospérité de l'Afrique en vue de répondre aux aspirations des populations du continent, à travers la conclusion d'une série d'accords avec plusieurs Etats africains dans plusieurs domaines et secteurs à forte valeur ajoutée.

Pour sa part, M. Zarrou a affirmé que la Société Marchica Med tout en capitalisant sur l’expérience et l’expertise développées, ne cesse de prospecter de nouvelles opportunités d’investissements dans d’autres pays africains, fidèle en cela à la vision clairvoyante et singulière de SM le Roi pour le développement économique de l'Afrique.

Il a mis en exergue, dans ce cadre, le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI en 2014 à Abidjan devant les hommes d'affaires marocains et ivoiriens et dans lequel le Souverain a notamment souligné que "la crédibilité veut que les richesses de notre Continent bénéficient, en premier lieu, aux peuples africains. Cela suppose que la coopération Sud/Sud soit au cœur de leurs partenariats économiques". M. Zarrou a tenu à rappeler la création de "Marchica Med Africa" dont la mise en place est de capitaliser sur l'expérience de Marchica Med dans le projet de protection et de valorisation de la baie de Cocody à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Cette filiale permet de poursuivre les activités dans ce projet et de nouer de nouveaux partenariats avec des pays africains souhaitant bénéficier de son expérience dans ce domaine, a-t-il dit.

M. Ghambou a, quant à lui, souligné que la présence du Maroc en Afrique de l'Est date du 14ème siècle, quand le fameux explorateur marocain Ibn Battouta avait fait un long séjour à Mombasa, la ville portuaire qui figure fréquemment dans ses écrits sur l'océan indien. Le diplomate marocain a mis aussi en relief la coopération Sud-Sud, approche novatrice prônée par SM le Roi Mohammed VI, qui constitue la meilleure plate-forme pour revivre autrement les relations historiques entre le Kenya et le Maroc dans les domaines culturel, spirituel, économique et diplomatique.

A l'occasion, le gouverneur du comté de Mombasa à organisé en l'honneur de la délégation marocaine une rencontre avec des adeptes du soufisme durant laquelle des imams et les fidèles de la cote kényane ont souligné la symbiose qui a toujours existé entre Imarate Al-Mouminine et les confréries soufies, tout en élevant des prières pour la gloire d'Amir Al Mouminine, SM le Roi Mohammed VI et pour davantage de progrès et de bienfaits pour le Maroc, le Kenya et l'ensemble des peuples africains.

Pour rappel, M. Joho avait conduit récemment une délégation kényane pour une visite de plusieurs jours dans le Royaume, où il a eu des rencontres et des entretiens avec des responsables marocains aux niveaux central, régional et local et visité plusieurs sites dont le port Tanger Med.

Les contenus liés

Les articles à la une