Plus de résultats
En ce moment
Les douaniers célèbrent leur journée internationale
douanes et impôts indirects

Les douaniers célèbrent leur journée internationale

2M.ma2M.ma

La Journée internationale de la Douane (JID), célébrée le 26 janvier de chaque année, constitue une occasion pour mettre en avant la contribution des douanes à garantir un avenir durable et à assurer la sécurité et la prospérité via notamment la lutte contre les trafics de drogue et des produits contrefaits.

Placée cette année sous le thème de “la durabilité au cœur de l’action douanière pour les personnes, la prospérité et la planète”, cette journée est initiée par l’Organisation mondiale des Douanes (OMD) afin de permettre à ses membres et ses partenaires de promouvoir leurs efforts et leurs activités dans ce domaine à travers l’organisation de plusieurs événements et manifestations.

“La douane jouit d’un mandat et d’une position unique aux frontières, lui permettant de jouer un rôle de premier plan à travers la chaîne logistique internationale afin de garantir un avenir fondé sur la durabilité, la sécurité et l’inclusion pour tous”, a souligné Kunio Mikuriya, secrétaire général de l’OMD dans un message publié à cette occasion.

Alors qu’il ne reste plus que dix ans pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) et compte tenu des liens directs existant entre la mission stratégique de la douane et plusieurs de ces objectifs, les administrations douanières sont appelées à relever les défis environnementaux, économiques, sanitaires et sociaux tout en veillant à dynamiser leurs efforts actuels pour apporter une réponse forte et efficace, a-t-il soutenu.

Ainsi, la contribution douanière à la durabilité consiste essentiellement à servir les personnes en construisant des sociétés qui veillent à leur sûreté et à leur sécurité, explique M. Mikuriya, précisant que la douane joue un rôle décisif dans la mise en œuvre des réglementations et dans les efforts pour relever les grands défis socio-économiques auxquelles les sociétés sont confrontées à travers le monde.

La douane favorise, en effet, l’innovation à travers la protection des droits de propriété intellectuelle (DPI), empêche que des marchandises non conformes ou contrefaisantes ou des produits enfreignant la loi n’entrent sur les marchés locaux, lutte contre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme et agit avec force et détermination contre les délits graves, comme la traite des êtres humains, le trafic de drogues et d’armes et le blanchiment d’argent.

La douane, en uniformisant ses interventions, peut réduire les délais et les coûts associés au transport des marchandises à travers les frontières et stimuler les activités commerciales, ce qui permet ainsi d’augmenter les revenus et l’emploi et de promouvoir l’investissement national et étranger.

Et de noter que le commerce international apporte une contribution indispensable à la prospérité et la durabilité des sociétés et des économies, renforçant leur capacité à rebondir face à l’adversité.

Au volet environnemental, la douane peut contribuer à lutter contre le changement climatique et à assurer une meilleure durabilité environnementale en appuyant la mise en œuvre effective des divers accords environnementaux multilatéraux (AEM).

Pour le secrétaire général de l’OMD, ces accords visent notamment à lutter contre le commerce illicite de déchets dangereux et de substances qui appauvrissent la couche d’ozone, à combattre le trafic des espèces menacées de la faune et de la flore sauvage et à empêcher la propagation de maladies végétales et animales ainsi que des espèces exotiques envahissantes.

Ces divers aspects de la durabilité viennent étayer la contribution douanière à la réalisation des 17 ODD proposés par les Nations Unies dans son programme de développement durable à l’horizon 2030.

De fait, le nouvel énoncé de la vision de l’OMD, “Rassembler les douanes pour un monde plus sûr et plus prospère. Les frontières séparent, les douanes rapprochent”, qui constitue la clé de voûte du Plan stratégique 2019-2022 de l’Organisation, met l’accent sur le rôle que joue la douane en faveur de la sécurité des frontières, contribuant ainsi à la prospérité économique et fédérant tous les acteurs à travers l’intégralité de la chaîne logistique.

“En appliquant leur vision et en accomplissant leur mission et leur mandat, les douanes peuvent effectivement contribuer à la réalisation des 17 ODD au niveau national. Ainsi, les pratiques et méthodes des administrations douanières devraient être alignées sur les outils et les instruments de l’OMD tels qu’ils ont été incorporés aux différents dossiers, à savoir le dossier Recettes, le dossier sur la compétitivité économique, le dossier sur le contrôle et la lutte contre la fraude et le dossier sur le développement organisationnel”, a conclu M. Mikuriya.

Les contenus liés

Les articles à la une