Plus de résultats
En ce moment
L’enrôlement forcé d’enfants-soldats par le "polisario" mis à nu par un portail…
Camps de Tindouf

L’enrôlement forcé d’enfants-soldats par le "polisario" mis à nu par un portail espagnol

2M.ma2M.ma

L'enrôlement forcé d’enfants-soldats par le « polisario » se poursuit en toute impunité sous les regards de la communauté internationale et de l’ONU, souligne, vendredi, le portail espagnol « Tribunalibre.info ».

Rien ne peut justifier l’embrigadement par le «polisario» des enfants en uniformes forcés de participer à des manœuvres militaires, affirme le site électronique espagnol dans un article intitulé « Enfants-soldats au front polisario » et illustré de séquences vidéo récentes montrant des enfants en uniformes dans un défilé militaire dans les camps de Tindouf.

Deux semaines après la célébration de la Journée Internationale des enfants soldats (12 février), le « polisario » défie la communauté internationale et la Charte de l’ONU et viole systématiquement les droits les plus élémentaires de l’enfance, fait observer la publication.

« La guerre n’est pas un jeu (…). Nous devons éduquer les enfants à la paix et à la coexistence et non à la guerre », écrit le portail, dénonçant le vrai visage du polisario qui utilise « les enfants comme monnaie de change » pour « continuer à vivre de l'aide humanitaire et s'enrichir davantage».

Ces aides humanitaires internationales destinées à la population de Tindouf, déplore le portail espagnol, sont vendues au marché noir par les dirigeants du polisario qui s’enrichissent de plus en plus.

Les contenus liés

Les articles à la une