Plus de résultats
En ce moment
Le groupe Renault anticipe une perte de production de près de 500.000 véhicules…
Automobile

Le groupe Renault anticipe une perte de production de près de 500.000 véhicules en 2021

2M.ma2M.ma

Le constructeur automobile français Renault a annoncé que la pénurie de semi-conducteurs entraînerait une perte de production d'environ 500.000 véhicules en 2021, lors de la présentation de son chiffre d’affaires du troisième trimestre de l’année en cours.

Jusqu’ici, le groupe français avait anticipé cette perte à 220.000 véhicules, s’attendant à pouvoir amortir la pénurie dans la deuxième partie de l’année.

"Dans un contexte fortement perturbé par la crise des semi-conducteurs et des arrêts de production, Renault Group a vendu 599.027 véhicules au troisième trimestre 2021, soit une baisse de 22,3 % par rapport à 2020", indique le constructeur français dans un communiqué, soulignant que les ventes de Renault en Europe (53 % des ventes globales) sont en retrait de 26,3 %, alors que les ventes à l’international reculent de 17,3 %.

Ainsi, sur le seul troisième trimestre, le groupe estime avoir perdu 170.000 unités à cause du manque de composants. Au total, entre le 1er juillet et le 30 septembre, les ventes de véhicules ont chuté de 22 %, à moins de 600 000 véhicules, un chiffre historiquement bas pour cette partie de l’année, à comparer avec les 860 000 véhicules vendus à l’été 2019, avant la pandémie de Covid-19.

Toutefois, malgré ce contexte de crise des composants et de crise sanitaire, le groupe français s’accroche, affichant une baisse de son chiffre d’affaires presque deux fois moins inférieure à celle de ses ventes, soit − 14 %, à 9 milliards d’euros.

Ce résultat est attribué par la direction de l’entreprise à sa nouvelle stratégie de montée en gamme de ses modèles et, partant, de hausse du prix moyen de ses véhicules. "Les actions entreprises pour poursuivre la baisse des coûts et optimiser la valorisation de notre production nous permettent de confirmer notre guidance pour l’année en dépit de la détérioration de la disponibilité des composants au troisième trimestre et d’une visibilité réduite pour le quatrième trimestre", a déclaré Clotilde Delbos, Directeur financier de Renault Group, citée dans le communiqué.

Ainsi, la marque Renault se porte plutôt bien sur les modèles et les canaux les plus rentables : les utilitaires (+ 1,4 %), la gamme de véhicules électrifiés E-Tech (électriques et hybrides).

Enfin, le constructeur automobile, optimiste, affirme que son portefeuille de commandes en Europe à fin septembre est à un niveau record depuis 15 ans et représente 2,8 mois de ventes.

Les contenus liés

Les articles à la une