Plus de résultats
En ce moment
Le Chef du gouvernement réitère le rejet du Maroc de toutes les violations affe…
Palestine

Le Chef du gouvernement réitère le rejet du Maroc de toutes les violations affectant le statut juridique d'Al Qods

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a réitéré, mercredi, la position officielle du Royaume du Maroc qui rejette catégoriquement toutes les violations affectant le statut juridique de la mosquée Al-Aqsa et d'Al-Qods Acharif et portant atteinte aux droits légitimes du peuple palestinien frère et leurs aspirations à la liberté et à l'indépendance.

Conformément à la position officielle annoncée précédemment par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, lors de la réunion d'urgence des ministres arabes des Affaires étrangères, M. El Otmani a également affirmé que le Royaume du Maroc rejette les violations que connaît la ville d'Al-Qods Acharif, en particulier le quartier de Sheikh Jarrah qui fait face à des projets systématiques visant à déplacer ses habitants au moment où les attaques israéliennes contre les Maqdessis se sont intensifiées, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse tenu à l'issue du Conseil de gouvernement.

Le Royaume du Maroc place la question palestinienne et Al-Qods Acharif à la tête de ses préoccupations et au même rang que la cause nationale, comme l'a exprimé Sa Majesté le Roi Mohammed VI à plusieurs reprises, notamment lors de l'entretien téléphonique que le Souverain a eu, il y a quelques mois, avec le président de l’Autorité Nationale Palestinienne, Mahmoud Abbas Abou Mazen a ajouté le chef du gouvernement.

M. El Otmani a réaffirmé la position constante et claire du Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, soutenant la cause palestinienne, ainsi que l'attachement du Royaume à l'établissement d'un État palestinien indépendant et jouissant de la pleine souveraineté.

Sa Majesté le Roi, en Sa qualité de président du comité Al-Qods, n'a eu de cesse de défendre le cachet islamique d'Al-Qods Acharif et ne ménage aucun effort pour préserver l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa et défendre l'identité historique de cette ville comme terre de coexistence entre les religions monothéistes, a-t-il rappelé.

Les contenus liés

Les articles à la une