Plus de résultats
En ce moment
L'Algérie assume une « responsabilité historique » dans le différend régional s…
Sahara marocain

L'Algérie assume une « responsabilité historique » dans le différend régional sur le Sahara (média péruvien)

2M.ma avec Map2M.ma avec Map

L'Algérie assume une « responsabilité historique » dans le différend régional sur le Sahara marocain, compte tenu de sa contribution à la genèse et à la perpétuation de ce conflit, écrit le site de la Fédération des journalistes du Pérou.

Sous le titre « le conflit fictif au Sahara est un obstacle à la paix en Afrique », l'article publié par le média péruvien déplore « la rupture unilatérale des relations diplomatiques de la part de l'Algérie avec le Maroc », en dépit de la main tendue du Royaume pour instaurer la paix dans la région.

Le site péruvien, qui se fait l’écho des conclusions d’un séminaire international en Tanzanie sur l’intégration en Afrique, écrit que les éminents participants au conclave ont considéré cette rupture comme un "recul majeur" dans le processus politique au Sahara marocain, destiné à trouver une solution juste, sincère et crédible fondée sur le dialogue.

Citant le politologue rwandais Ismael Buchanan, le média péruvien écrit que « l'Algérie assume une responsabilité historique dans le différend régional sur le Sahara marocain, compte tenu de sa participation avérée à la genèse et à la perpétuation de ce conflit artificiel ».

Les intervenants au séminaire ont, par ailleurs, considéré que ce différend régional constitue un « frein important » à l'intégration économique de l'Afrique et un obstacle à la paix et à la stabilité sur le continent.

Ils ont, par ailleurs, plaidé en faveur d'une solution définitive à ce différend artificiel, fondée sur l'initiative marocaine d'autonomie, afin d’accélérer le processus d'intégration dans le contexte l'urgence sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

Les participants au séminaire ont également appelé à l’expulsion de la rasd de l’Union Africaine, pour que cette organisation continentale puisse récupérer son prestige et sa crédibilité et contribuer aux efforts des Nations Unies, pour une solution définitive au différend régional sur le Sahara marocain.

Les contenus liés

Les articles à la une