Plus de résultats
En ce moment
La Maroc désigné président du Réseau libéral de la liberté
Politique

La Maroc désigné président du Réseau libéral de la liberté

2M.ma avec MAP2M.ma avec MAP

Le Maroc a été choisi pour présider le Réseau libéral de la liberté, qui a tenu son assemblée constitutive, samedi  20 mars en Jordanie, en présence des partis libéraux du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.

Lors de cette réunion, M. Mohamed El Gharass, membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP), a été désigné à l'unanimité en tant que président du réseau, tandis que Mustafa Allouch, membre du bureau politique du mouvement libanais "Tayyār al-Mustaqbal" a été choisi comme vice-président.

Le réseau s'assigne pour objectif de promouvoir les valeurs universelles de liberté, d'état de droit, de démocratie, d'économie de marché et de prospérité économique, ainsi que de développer les partis et organisations membres à travers notamment le mentorat, le renforcement des capacités, l’adoption des meilleures pratiques, l’ancrage des principes libéraux et le renforcement de la participation de la région MENA aux échanges mondiaux de valeurs et d'idées.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Gharass a souligné que la création de ce réseau est l'aboutissement d'un processus initié depuis 2019 par les partis fondateurs qui ont décidé de créer un cadre pour travailler ensemble afin de diffuser les valeurs universelles des droits de l'homme, de la démocratie et de l'État de droit dans le plein respect des particularités de la région et des principes constitutionnels, ainsi que de répandre les valeurs libérales et une culture de paix, de coexistence et d'encadrement des jeunes.

Le réseau, a-t-il poursuivi, offre une plate-forme pour l'échange d'expériences entre les partis de la région afin de combler le fossé des points de vue sur certaines questions régionales, et de s'ouvrir aux expériences arabes et internationales réussies.

Il a ajouté qu'une feuille de route a été élaborée afin d’ouvrir la voie aux forces vives partageant les mêmes valeurs libérales pour leur permettre de rejoindre cette organisation, et de travailler sur l'institutionnalisation des relations entre les partis de la région en vue d’unifier les points de vue sur un nombre de questions.

Dans le cadre de la diplomatie parallèle et à travers sa présidence de ce réseau, le parti du Mouvement Populaire vise à mettre en évidence la position du Royaume sur plusieurs dossiers et à faire connaitre la question du Sahara marocain, a déclaré M. El Gharass, soulignant que l'assemblée constitutive a été l'occasion de mettre en lumière la grande confiance et l'admiration dont jouit le modèle marocain de la part des pays de la région et des partenaires européens.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de promouvoir les valeurs universelles chez les jeunes qui représentent une réelle opportunité de changement économique et social et de développement dans la région.

La réunion, qui s'est tenue par visioconférence, a connu la participation des partis fondateurs du réseau, à savoir "Tayyār al-Mustaqbal" (Liban), le Mouvement populaire (Maroc), "Afek Tounes" (Tunisie), le Parti des Égyptiens libres (Égypte) et l'Union Constitutionnelle (Maroc).
 

Les contenus liés

Les articles à la une