Plus de résultats
En ce moment
«Journée mondiale sans téléphone» : A partir de quel âge doit-on l'avoir dans l…
Santé de vos enfants

«Journée mondiale sans téléphone» : A partir de quel âge doit-on l'avoir dans la poche ? (Interview)

La journée mondiale sans téléphone est célébrée chaque année, depuis l’an 2001, tous les 6, 7 et 8 février, pour «se donner le temps de décrocher» autant que possible de cette habitude ancrée dans chacun de nous. Pour certains, le smartphone est devenu un accompagnateur indispensable et les jeunes passent beaucoup de temps sur leur mobile... 2M.ma a contacté Souad Bensouda psychologue, pour en savoir plus quand et à partir de quel âge doit-on l'avoir dans notre poche et s'il y a des limites à fixer ? Conseils.

À quel âge l’enfant peut-il avoir un téléphone portable ?

 Le psychiatre français Serge Tisseron a établi une série de recommandations simples pour l’introduction des écrans en fonction de l’âge des enfants appelées « règle du 3-6-9-12 » qui permet aux parents de savoir à quoi s’en tenir selon l’âge de leur enfant.

Avant 3 ans, il faut interdire les écrans. On fixe dès l’âge de 3 ans des règles claires sur le temps d’écran. L’usage se fait dans les lieux communs de la maison, il est interdit pendant les repas et avant le coucher.

Entre 6 et 9 ans, on surveille ce que regarde l’enfant sur l’écran en dialoguant avec lui,  on le sensibilise au droit à l’intimité et au droit à l’image en simplifiant au maximum avec des exemples accessibles à son âge.

Entre 9 et 12 ans, on teste l’enfant pour le respect des règles de la maison : éteindre la télévision quand on lui demande, limiter au temps imparti les jeux vidéo, faire d’abord ses devoirs, sa toilette, etc... On pourra alors déterminer avec lui le moment où on lui attribuera un smartphone. C’est au cas par cas, cela dépendra de la maturité de l’enfant. En conclusion, il faut absolument initier progressivement son enfant à l’usage du téléphone en lui faisant respecter les règles de la maison.

 Quelles conséquences l’utilisation permanente du smartphone a-t-elle sur la qualité de vie des jeunes ?

 Si l’enfant passe beaucoup de temps sur son smartphone, à visionner des vidéos et délaisser les discussions familiales, il risque d’avoir pour modèle éducatif des personnes virtuelles (influenceurs, blogueurs,..) dont le système de valeurs pourrait être différent de celui de la famille. Cela pourrait créer des conflits et éloigner les enfants de leurs parents (par perte des repères). Le jeune risque également de zapper ses activités sportives, culturelles, de peur de rater une « notification » ou une « story », etc… La conséquence directe est un risque d’isolement social concret, et une perte en habiletés sociales par déficit d’interactions directes.

Comment les parents peuvent-ils limiter l’absorption de leurs enfants par les smartphones ?

Un nombre croissant de parents s'inquiètent et se sentent démunis face à l’utilisation excessive du smartphone par leurs enfants. Pour éviter cette situation, ils doivent instaurer des règles à respecter très tôt. Ainsi, il est important de fixer des plages horaires et de définir des moments d’utilisation du smartphone au quotidien.

Le fait de montrer leur intérêt à ce que fait l’enfant sur son téléphone permettra à celui-ci d’en faire un usage raisonnable. Cependant, la vigilance des parents devra être continue sans être envahissante. Il faudra rester ouvert à la discussion et prendre sur soi pour ne pas rompre le lien avec son enfant, même si le sujet ne plaît pas.

En conclusion, les parents doivent garder en tête que la priorité est la protection de leurs enfants, aussi bien dans le monde réel que virtuel. La meilleure façon d’y parvenir est d’instaurer des règles dès le plus jeune âge.

 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une