Plus de résultats
En ce moment
Journée mondiale du patrimoine audiovisuel : appel pressant à une conservation …
Patrimoine

Journée mondiale du patrimoine audiovisuel : appel pressant à une conservation mondiale de la mémoire collective

2M.ma2M.ma

La célébration, chaque 27 octobre, de la journée mondiale du patrimoine audiovisuel se veut un appel à un effort mondial global propre à assurer la conservation de la mémoire collective, sa valorisation et sa préservation contre la détérioration.

Le patrimoine audiovisuel, cette richesse inestimable, permet de voir, d’écouter et de remonter l’histoire humaine par le biais de documents audiovisuels, dont les films, les émissions télévisées et radiophoniques, en plus des enregistrements audio et vidéo.

“C’est une affirmation de la mémoire collective et une précieuse source de connaissance dans la mesure où elles reflètent la diversité culturelle, sociale et linguistique des communautés”, souligne l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dans une page web dédiée à la journée.

Pour cette année, en guise de célébration de la journée mondiale du patrimoine audiovisuel, l’UNESCO a retenu le même thème de l’année précédente, "Votre fenêtre sur le monde" en l'occurrence.

Pour l'organisation onusienne, les matériaux audiovisuels en tant qu'objets du patrimoine documentaire offrent une fenêtre sur le monde. “Le contenu audiovisuel joue un rôle de plus en plus vital dans la vie pour une meilleure compréhension du monde", a-t-on ajouté.

À cette occasion, l'UNESCO lance le livre pour enfants "Let’s Explore the Memory of the World", développé dans le but de faire découvrir aux jeunes enfants la valeur du patrimoine documentaire.

Ce livre comprend des descriptions écrites et illustrées, ainsi que des informations et des photographies soigneusement compilées sur les missions et les inscriptions issues du Programme mémoire du monde. De son côté, le Conseil international des Archives (ICA) prévient sur son site internet contre la fragilité et la vulnérabilité du patrimoine audiovisuel, estimant de 10 à 15 ans la durée restante afin de convertir les documents audiovisuels en documents numériques pour empêcher leur perte.

"Une grande partie du patrimoine audiovisuel a déjà été irrévocablement perdu par la négligence, la destruction, l’affaiblissement et le manque de ressources, de qualifications et de structures, appauvrissant ainsi la mémoire de l'humanité", se lamente l’organisation placée sous l’égide de l'UNESCO.

La Journée mondiale du patrimoine audiovisuel commémore ainsi, l’adoption en 1980 par la XXIème Conférence générale de l’UNESCO, de la recommandation pour la sauvegarde et la conservation des images en mouvement.

Elle offre en outre, aux États membres de l'UNESCO, l’occasion d’évaluer leurs performances en ce qui concerne la mise en œuvre de la recommandation de 2015 concernant la préservation et l’accès au patrimoine documentaire, y compris sous forme numérique.
 

Les contenus liés

Les articles à la une