Plus de résultats
En ce moment
Interpellation de deux individus dangereux affiliés à "Daech" et s'activant prè…
opération antiterroriste

Interpellation de deux individus dangereux affiliés à "Daech" et s'activant près de Missour et Taza (BCIJ)

L'opération antiterroriste menée à Nador. Crédit 2M
2M.ma2M.ma

Ce mardi 1er juin, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST), a interpellé deux individus dangereux affiliés à "daech", âgés de 24 et de 37 ans, et s'activant aux douars Tamdafelt (Missour) et Béni Khellad (Taza) et ce, dans le cadre de la poursuite des efforts déployés pour faire face aux dangers d'extrémisme et aux menaces terroristes visant la sécurité du Royaume et la sûreté des citoyens.

L'un des deux suspects est un ancien détenu dans le cadre de la loi anti terroriste, après son retour de la scène syro-irakienne où il avait rejoint les rangs de cette organisation terroriste, indique un communiqué du BCIJ.

Les perquisitions menées aux domiciles des deux mis en cause ont permis la saisie d’appareils électroniques, d'uniformes paramilitaires et d'armes blanches, ajoute la même source.

Selon les recherches et investigations préliminaires, les deux suspects, qui ont annoncé leur allégeance à l'émir actuel de « daech », ont planifié des attentats terroristes extrêmement dangereux dans le Royaume, ayant pour cibles des installations vitales, des sièges de services sécuritaires et des casernes militaires, en vue de servir l'agenda de cette organisation terroriste, poursuit le BCIJ.

Cette opération vient confirmer la persistance des menaces terroristes visant le Royaume et des individus imprégnés de l’idéologie extrémiste à répondre aux incitations sur la toile pour l'exécution de projets terroristes en vue de porter gravement atteinte à la sécurité des personnes, des biens et de l'ordre public.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête judiciaire menée par le BCIJ sous la supervision du parquet compétent, pour révéler les projets terroristes qu'ils ont planifiés et identifier d'éventuels complices, conclut le communiqué.

Les contenus liés

Les articles à la une