Plus de résultats
En ce moment
Handifilm: Le film brésilien "Drawing life" remporte le Grand Prix de la Compét…
Cinéma

Handifilm: Le film brésilien "Drawing life" remporte le Grand Prix de la Compétition internationale

2M.ma avec Map2M.ma avec Map

Le film brésilien "Drawing life" a remporté le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage, dans le cadre de la 14ème édition du Festival Handifilm, organisée du 17 au 19 juin à Rabat sous le thème "Les troubles d'apprentissage à travers le zoom des jeunes cinéastes".

Le jury du Festival a décerné ce prix au court-métrage de Luciano Lagares (Brésil) pour "sa sensibilité et sa créativité qui a fait du handicap une inspiration artistique et de l'art un espace dédié à l’imagination pour les personnes en situation de handicap", ont indiqué les organisateurs du Festival dans un communiqué.

Le "prix du scénario" a été attribué à "Are you Volleyball" de Mohamed Bakhshi (Iran) "pour sa structure dramatique caractérisée par sa simplicité et son approche inclusive de la question du handicap, sans aucune stigmatisation ni discrimination", relève la même source.

S’agissant du prix du documentaire, le film "La Vie de Luc" d’Adeline de Oliveira (France) a été sacré "pour l'interprétation captivante qu’il a faite de son personnage principal, d'une manière qui allie humour et autodérision".

Le film “Ian, Una Historia Que Nos Movilizar” d’Abel Goldfarb (Argentine) a remporté le “Prix du jury” pour “sa manière distinguée de traiter le handicap tout en traitant des valeurs de solidarité inclusive”.

Le “prix du meilleur message de conscientisation sur le handicap” est revenu au court-métrage “Mine de Rien” d’Omar Kahouadji d’Algérie. Ce film a eu recours à une approche originale et créative à l’égard du handicap, tout en usant de la notion de stéréotype dans le traitement du sujet.”



S’agissant de la compétition internationale du court-métrage spécial junior 2021, organisée dans le cadre de cette même édition, le Grand Prix du Festival Handifilm a été décerné au film “Able” du lycée Abdelkrim Khattabi à Tiflet. Le jury a salué la créativité ainsi que l’authenticité de ce court-métrage, notant que la vie d’une personne en situation de handicap est une lutte continue notamment en absence du soutien de son entourage.

Toujours dans la catégorie junior, organisée dans le cadre du projet “les Jeunes devant et derrière la caméra pour une société inclusive” avec le soutien de la fondation Droso, le “Prix du meilleur message de conscientisation sur le handicap” a été attribué au film “Bella ciao” de Istituto Agrario Prever Osasco d’Italie “pour son utilisation inspirante d’une chanson populaire avec une charge historique pour lutter contre les préjugés envers les personnes handicapées.”

Quant au Prix du scénario, il est revenu au court-métrage “Une seconde chance” du lycée Kacem Amine de Sidi Slimane. Ce film se distingue par sa "construction cohérente du drame qui met en exergue la dure réalité dans laquelle vit un groupe social qui peine à accéder à l’éducation.”

Le Prix spécial jury est revenu au film Empatia de Liceo Vldese di Torre Pellice (Italie) pour “son approche artistique et esthétique du handicap en usant d’un style qui accentue l’esprit de solidarité à travers le langage artistique.”

Le Jury de ce festival est composé d’Adil Semmar, critique de cinéma et traducteur, Janane Fatine Mohammadi, réalisatrice, Asmaa El Alaoui, productrice et directrice de l’Institut Spécialisé du Cinéma et de l’Audiovisuel, ainsi que de la cantatrice-lauréate meilleure voix marocaine en 2016, Kawtar Benchaffi.

Dans son allocution au terme de cet événement, le directeur général du festival, Hassan Benkhlafa, a relevé que "cette édition s’est distinguée par des films réfléchis et variés tant au niveau des sources que de la façon dont les sujets ont été traités”.

Il a également souligné que cette édition a mis en lumière les capacités créatives des jeunes qui, malgré les contraintes de la pandémie de la Covid-19, ont travaillé dur tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

Le Festival handifilm est organisé par l’Association Handifilm, dans le cadre de ses activités visant à diffuser une culture accueillante de la diversité auprès du grand public et à développer les capacités créatives des jeunes. Cette édition a connu la participation de 31 films représentant huit pays et a été accompagnée par une panoplie d’activités notamment des hommages, des masterclass et des tables rondes.


 

Les contenus liés

Les articles à la une