Plus de résultats
En ce moment
Guelmim-Oued Noun: Traitement de plus de 1920 hectares du cactus infestés par l…
Agriculture

Guelmim-Oued Noun: Traitement de plus de 1920 hectares du cactus infestés par la cochenille (ONSSA)

2M.ma2M.ma

Plus de 1929 hectares de cactus infestés par la cochenille ont été traités dans la région de Guelmim-Oued Noun, a indiqué l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

Le cactus infecté par ce ravageur, apparu pour la première fois dans la région de Guelmim-Oued Noun en juillet 2018, a été extrait d'environ 78 hectares, selon des données de la cellule régionale de l’ONSSA chargée de lutter contre cet insecte, rendues publiques lors de la session ordinaire de l’Assemblée général de la Chambre d’agriculture tenue récemment.

L’ONSSA a réalisé plusieurs interventions dans les foyers actifs de la propagation de cet insecte, découvert au Maroc en 2014. Il s’agit de 619 interventions dans la province de Sidi Ifni (387 foyers), de 148 dans la province de Guelmim (51 foyers) et de 11 interventions dans la province de Tan-Tan (2 foyers), a précisé le chef de la cellule chargée de combattre ce ravageur auprès l’office, Haji El Haj.

Il a ajouté que l’ONSSA effectue un certain nombre de procédures et d'opérations en termes de traitement et d'extraction de cactus infestés, ainsi que la distribution d'équipements, d'outils et de pesticides aux organisations professionnelles, soulignant l'importance d'impliquer les agriculteurs et les organisations professionnelles dans ce processus.

La lutte contre le cochenille passe par plusieurs étapes: surveillance, élagage du cactus, élimination du cactus infecté, puis traitement chimique.

Plusieurs contraintes entravent le processus de lutte contre l'insecte dans la région, notamment le pâturage et la rareté de l'eau, qui, selon l'ONSSA, est l'un des plus gros problèmes auxquels sont confrontés les propriétaires des champs endommagés, outre le terrain accidenté et le manque de sentiers dans les champs, a-t-il relevé. De plus, certains propriétaires des champs s'abstiennent d’extraire et de traiter les cactus infestés, ce qui entraîne des dommages aux champs voisins.

Pour contenir cet insecte, l’office a proposé des solutions portant notamment sur la modernisation de la gestion des fermes et des champs, la plantation de panneaux de cactus à la verticale, la mise en place de points de commercialisation de cactus en dehors des champs, la stérilisation des boîtes de transport de ce fruit.

Afin de protéger les champs de cactus de la région de la cochenille, l’ONSSA avait déjà lancé sept unités mobiles pour stériliser les équipements de transport de ces fruits, une première au Maroc.

Il s’agit de sept camions équipés de pulvérisateurs (chargés de médicaments), ainsi que des caisses en plastique destinées au transport du cactus qui ont été acquises par l’Office en vue de réduire le risque de ce ravageur et à l'éliminer dans la région.
 

Les contenus liés

Les articles à la une