Plus de résultats
En ce moment
Généralisation de la protection sociale: "Un nouveau pacte social", pour Ali Lo…
Généralisation de la Protection Sociale

Généralisation de la protection sociale: "Un nouveau pacte social", pour Ali Lotfi, SG de l'ODT

2M.ma2M.ma

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, mercredi au Palais Royal de Fès, la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale et de signature des premières conventions y afférentes. Il s'agit là d' "un nouveau projet sociétal" historique et sans précédent, affirme Ali Lotfi, secrétaire général de l'Organisation Démocratique du Travail (ODT), à 2M.ma.

Ali Lotfi, également président du Réseau marocain de défense du droit à la santé, a longtemps critiqué l'absence d'un système de protection sociale capable de garantir aux Marocains une couverture médicale de base et des pensions décentes, qu'ils soient retraités ou sans emploi.

M. Lotfi déplore ainsi "le faible de taux de couverture maladie ne dépassant pas 46%, ou encore la fragilité du système d'Assurance Maladie Obligatoire". D'ailleurs, selon le ministère de l'Economie et des Finance, un tiers des Marocains sont à l'AMO, l'autre tiers au RAMED, et le dernier tiers n'a aucune protection sociale. 

Aujourd'hui, M. Lotfi estime que "le projet de généralisation de la protection sociale est un projet sociétal historique et sans précédent, qui vise la réduction des disparités sociales et la réforme du système de la protection sociale".

M. Lotfi a salué le projet de généralisation de l'indemnité de perte d'emploi d'ici 2025, surtout avec la pandémie, durant laquelle des millions de Marocains ont perdu leur emploi sans pouvoir bénéficier d’indemnités.

Les trois conventions signées devant le Souverain "visent à unifier les politiques publiques mises en place" et éviter d'avoir une "une santé à deux vitesses", a estimé le syndicaliste. 

Rappelons que les trois conventions ratifiées concernent :

En premier lieu, il s'agit de la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire de base entre 2021 et 2022. Celle-ci bénéficiera à 22 millions de personnes supplémentaires dont les frais de traitement, de médicaments et d’hospitalisation seront couverts.

Il s’agit deuxièmement de la généralisation des allocations familiales durant les années 2023 et 2024 et ce, en permettant aux ménages, qui ne bénéficient pas de ces allocations, de toucher des indemnités couvrant les risques liés à l’enfance, ou des indemnités forfaitaires. Ce point concernera également, en 2025, l'assiette des adhérents aux régimes de retraite pour inclure les personnes qui exercent un emploi et ne bénéficient d’aucune pension, à travers la mise en application du système des retraites propre aux catégories des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale, afin d’englober toutes les catégories concernées.

Troisièmement, il s'agit de la généralisation de l’indemnité pour perte d'emploi en l’an 2025 pour couvrir toute personne exerçant un emploi stable à travers la simplification des conditions pour bénéficier de cette indemnité et l’élargissement de l'assiette des bénéficiaires.

Les contenus liés

Les articles à la une