Plus de résultats
En ce moment
FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?
Festivals

FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?

2M.ma2M.ma

Le Festival International du Film de Marrakech (FIFM) a clôturé la 4e édition des Ateliers de l’Atlas, son rendez-vous professionnel dédié aux cinéastes du continent africain et du monde arabe, qui s’est déroulée en ligne du 22 au 25 novembre, par l'annonce des lauréats de six prix représentant une dotation globale de 56.000 €.

Ainsi, le jury des prix Atlas à la postproduction composé de Nuha El Tayeb (Netflix), Sido Mohamed Lansari (Cinémathèque de Tanger) et Karel Och (Festival International du film de Karlovy Vary) ont récompensé les films THE MOTHER OF ALL LIES (LA MÈRE DE TOUS LES MENSONGES) d’Asmae El Moudir (Maroc) et UNDER THE FIG TREES (SOUS LES FIGUES) d’Erige Sehiri (Tunisie), indique un communiqué de la Fondation du FIFM.

Le jury des prix Atlas au développement composé des producteurs Steven Markovitz et Janja Kralj ainsi que de Sata Cissokho (Memento), a récompensé les projets THE CHATTERING OF TEETH de Lemohang Jeremiah Mosese (Lesotho), THE LAST DAYS OF R.M. (LES DERNIERS JOURS DE R.M.) d’Amin Sidi-Boumédiène (Algérie) et LA MÁS DULCE de Laïla Marrakchi (Maroc), ajoute la même source.

Par ailleurs, le Prix ARTEKINO International décerné par la chaîne franco-allemande a été remis au projet en développement SWEET DISPOSITION de Youssef Michraf (Maroc).

Initiée avec le soutien du Centre Cinématographique Marocain et de Netflix, cette édition digitale a réuni 300 professionnels internationaux autour d’une sélection de 24 projets et films, portés par une nouvelle génération de cinéastes marocains, arabes et africains, rappelle le communiqué, notant que ces 15 projets en développement et 9 films en tournage ou postproduction ont bénéficié d’un accompagnement sur mesure représentant près de 150 heures de mentoring par des consultants en scénario, production, distribution, montage et musique.

Le marché de co-production virtuel des Ateliers de l’Atlas a généré près de 350 rendez-vous individuels avec les réalisateurs et producteurs sélectionnés, illustrant l’intérêt croissant des professionnels pour les cinémas du continent africain et du monde arabe, souligne le communiqué.

En quatre éditions, les Ateliers de l’Atlas ont accompagné 88 projets et films dont plusieurs ont ensuite été primés lors de prestigieux festivals, à l’instar de BURNING CASABLANCA d’Ismaël El Iraki, récompensé du prix d’interprétation de la section Orizzonti à la Mostra de Venise, FEATHERS d’Omar El Zohairy, premier film arabe à recevoir le Grand Prix de la Semaine de la Critique du Festival de Cannes ou LA FEMME DU FOSSOYEUR de Khadar Ahmed, récent lauréat de l’Etalon d’Or au Fespaco et première entrée de la Somalie aux Oscars.

 

Les contenus liés

Les articles à la une