Plus de résultats
En ce moment
Abderrahmane El Youssoufi : "Un socialiste humaniste attaché aux valeurs univer…
décès

Abderrahmane El Youssoufi : "Un socialiste humaniste attaché aux valeurs universelles" (Mustapha Sehimi)

2M.ma2M.ma

L'ancien Premier ministre Abderrahmane El Youssoufi, décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à Casablanca, à l'âge de 96 ans, est « un socialiste humaniste attaché aux valeurs universelles », affirme le politologue Mustapha Sehimi.

«Tel un Commandeur, sa présence ou son absence avec l'exil, pesaient toujours de tout leur poids. Il était gardien d’une d'éthique aussi, servie par de fortes convictions et des engagements militants qui n’ont jamais faibli, quelles que soient les conjonctures et les épreuves », estime le politologue.

"Au Maroc, pour ne parler que du successeur de Hassan II, il avait une relation personnelle particulière avec SA Majesté Mohammed VI. Voici trois ans et demi, le 15 octobre 2016, le Souverain lui avait rendu visite à l’hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid de Casablanca. Des photos avaient été publiées à cette occasion. L’une d’entre elles montre Mohammed VI baiser le front de M. El Youssoufi. Historique ! De l’émotion, du respect aussi. Un sentiment partagé par Hassan II, lui aussi, qui s’était rendu à son chevet au CHU Avicenne à Rabat, alors qu’il y avait subi une opération à la tête, en 1999, alors qu’il dirigeait depuis mars 1998 le cabinet d’alternance", se remémore-t-il.

Toujours selon Sehimi, « Ssi Abderrahmane  » a porté durant sa vie et en même temps plusieurs casquettes: celle du patriotisme, bien sûr ; celle du soutien –même tardif … — au Trône, celle de l’idéal maghrébin (il était le plus maghrébin de l’ensemble des dirigeants des cinq pays); celle aussi du nationalisme arabe dans sa version moderniste; celle enfin du progressisme. Plus que le référentiel socialiste sans doute, le noyau dur de ses ressorts et de ses convictions était le référentiel de la démocratie, des droits et des libertés. Un socialiste humaniste attaché aux valeurs universelles. Il a porté haut et avec courage ce fanion ou plutôt ce flambeau – la « race des seigneurs » de la gauche…

Les contenus liés

Les articles à la une