Plus de résultats
En ce moment
Discours du Trône, un geste "du cœur, de l'esprit et de la sagesse" en directio…
Discours du Trône

Discours du Trône, un geste "du cœur, de l'esprit et de la sagesse" en direction de l'Algérie (Benhammou)

2M.ma2M.ma

Le discours adressé ce samedi 31 juillet par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Nation, à l'occasion du 22è anniversaire de la Fête du Trône, est un geste "du cœur, de l'esprit et de la sagesse" en direction de l'Algérie, a souligné le professeur universitaire et président du Centre marocain des études stratégiques, Mohamed Benhammou.

"C'est un appel à user de l'esprit et assumer la responsabilité historique, d'aller de l'avant et surmonter les complexes du passé", a indiqué le chercheur marocain, ajoutant que "la main tendue par SM le Roi à l'Algérie confirme une fois de plus que les convictions et les choix du Souverain sont maghrébins".

Il s'agit aussi d'une invitation à dépasser l'état actuel des relations, à surmonter cette situation anormale et la traiter avec les yeux du présent et non du passé, a-t-il expliqué, notant que l'appel royal vise à "outrepasser tout ce qui pourrait semer la division entre les deux peuples".

Benhammou a en outre relevé que "la fermeture des frontières est une situation non-naturelle entre les deux pays, et qui touche à plusieurs droits basiques et libertés essentielles de l'Homme", qualifiant les raisons derrière le maintien de cette fermeture d'"infondées et injustifiées". "Les deux pays font face aux mêmes défis et aux mêmes dangers", a-t-il noté, rappelant l'affirmation de SM le Roi de manière on ne peut plus claire que l'Algérie n'aura jamais à craindre de la malveillance de la part du Maroc et que "la sécurité et la stabilité de l'Algérie sont aussi celles du Maroc".

C'est aussi une invitation à l'Algérie à bâtir des relations renouvelées et aller au-delà de cette "situation malsaine qui influe sur les deux pays et qui demeure contraire à la nature des relations qui unit les deux peuples tout au long de leur lutte et leur histoire commune", a affirmé Benhammou.

Les contenus liés

Les articles à la une