Plus de résultats
En ce moment
Digital

Digital Brunch : Avec la pandémie, de nouvelles tendances digitales et des opportunités pour les annonceurs

La 4ème édition du Digital Brunch s’est ouverte ce 24 novembre, avec la participation d’une pléthore d’experts du digital. Initiée par The Next click (TNC), Mediamatic et Gear9, cette édition a eu comme thème les “tendances digitales 2021”. Érigées en rendez-vous régulier des professionnels du marketing, les activités du Digital Brunch s’étaleront sur 3 jours, du 24 au 26 novembre.

La consommation digitale a connu de nombreux changements depuis le début de la pandémie de COVID-19 dans le monde. Amenée à passer de plus en plus de temps devant les écrans, une grande partie de la population a augmenté sa consommation du digital mais aussi de la publicité. Un changement du comportement de consommation qui augure de nouvelles tendances en marketing digital mais aussi de nouvelles opportunités pour les professionnels en la matière.

 

Un besoin de renouveau s’est donc fait ressentir pour ces derniers. Il a fallu examiner les nouvelles tendances et préférences du consommateur et explorer les nouveaux chantiers que celles-ci révèlent dans le but de se réinventer et de garder le cap. Le secteur de la publicité digitale essuie malgré tout des pertes considérables. Même si les annonceurs restent optimistes quant à une reprise en 2021, ils estiment que les niveaux d’investissement lors de cette année n’atteindront pas ceux de 2019. La crise risque de perdurer puisque 70% des annonceurs s’attendent à des coupes sur leur budget publicitaire en 2021, fait savoir Hassan Rouissi, co-fondateur de TNC. Il en sera de même pour les budgets évènementiels et sponsoring qui seront débités de 53% selon les prévisions des annonceurs, détaille-t-il. 

 

La pandémie de COVID-19 a fait en sorte que le “duopole” Facebook et Google renforce son emprise sur le marché publicitaire digital, affirme Hassan Rouissi. L’application TikTok a également gagné en popularité, avec 44% des investisseurs qui prévoient de renforcer leur investissement publicitaire sur cette application, explique-t-il. 

 

En somme, la reprise sera marquée par de nombreuses tendances. Le digital est un secteur en constant changement, mais la pandémie n’a fait qu'accélérer les mutations. On compte 4 tendances majeures que connaît le secteur de la publicité digitale. La première est l’abolition de l’ère du cookie. Avec le durcissement des politiques de confidentialité, de collecte des données et du recueil du consentement, le cookie ne résonne plus comme un identifiant publicitaire sans faille. Recueillir des données publicitaires grâce au cookie reste de devenir, pour les spécialistes, une opération très limitée. Ceux-ci seront amenés à renforcer leur stratégie Data (traduction : de données, ndlr), afin de mieux cibler leur audience.

 

La deuxième tendance majeure est le social e-commerce. Par définition, cette pratique consiste à utiliser les réseaux sociaux à des fins de développement des ventes. Il s’agit pour les annonceurs et les vendeurs de créer une expérience d’achat plus intime avec le consommateur, en ajoutant une dimension communautaire à l’acte d’achat puisqu’elle sera adaptée au besoin du client. Le social e-commerce permet surtout de lever un frein souvent associé à l’achat en ligne, celui de se retrouver seul devant son ordinateur et d’acheter sans avoir l’avis de son entourage.

 

La troisième tendance est l’orientation vers les canaux de performance. La réduction des budgets d’investissement publicitaire est inévitable pour les annonceurs, cela leur impose d’orienter ces ressources vers des solutions marketing efficaces et effectives. Les annonceurs devront privilégier les solutions marketing qui ne nécessitent pas trop d’étapes pour atteindre le consommateur.

Enfin, la dernière tendance est celle de la programmatique. La nouvelle ère digitale est caractérisée par l’automatisation traditionnelle des médias, dont la télévision. Celle-ci est devenue un outil connecté d’ampleur, puisque 36,5% des internautes mondiaux en possèdent aujourd’hui une. De nombreuses possibilités s'ouvrent donc aux annonceurs s’ils combinent classiques et nouvelles technologies. 

Les contenus liés

Les articles à la une