Plus de résultats
En ce moment
Covid : Pourquoi le variant Delta est plus dangereux que les précédents variant…
Coronavirus

Covid : Pourquoi le variant Delta est plus dangereux que les précédents variants du virus ?

DR

Le variant Delta identifié pour la première fois fin 2020 en Inde est réputé plus contagieux.  Alors que le monde lutte contre la propagation du coronavirus, les scientifiques intensifient leurs recherches pour apprendre beaucoup plus sur le variant Delta, qui est à l’origine de cette forte hausse des cas de contamination observée ces dernières semaines dans presque tous les pays.

Ce variant est pour l’heure le plus infectieux de tous les variants du nouveau coronavirus découverts jusqu’à présent. Beaucoup plus contagieux, il semble provoquer des formes graves de la maladie et est susceptible d’échapper aux anticorps.

Aux Etats-Unis par exemple, Delta est devenu rapidement le variant le plus dominant responsable de plus de 93% des nouvelles infections, selon les données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Le variant Delta s’est aussi propagé dans plus de 135 pays, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Le secret derrière la propagation rapide du variant Delta est la facilité avec laquelle il se transmet d’une personne à une autre. Le CDC estime que Delta peut être aussi infectieux que la varicelle et n'est que légèrement moins contagieux que la rougeole, qui est considérée comme l'un des virus les plus transmissibles.

Le CDC estime que les personnes infectées par Delta transmettent le virus à entre cinq et 9,5 personnes, soit un taux de reproduction (R0) beaucoup plus élevé que le virus d'origine identifié à Wuhan, en Chine, qui avait un R0 entre 2,3 et 2,7, et le variant Alpha qui avait un R0 entre 4 et 5.

Delta n'est pas seulement plus transmissible que les précédents variants du SRAS-CoV-2 (le nom du virus responsable de la maladie), mais il peut également provoquer une maladie plus grave. Selon une étude scientifique, les personnes infectées par la variante Delta hébergent environ 1 000 fois le nombre de particules virales (que les experts appellent la "charge virale") dans leur écouvillon nasal par rapport à celles infectées par une autre souche.

L'une des raisons derrières cela c’est que le variant se réplique plus rapidement dans le nez. Une étude a montré qu'il fallait en moyenne quatre jours au variant Delta pour atteindre des niveaux détectables après exposition au virus, contre environ six jours pour le virus apparu pour la première fois à Wuhan.

Même après la vaccination, les infections Delta ont produit une charge virale 10 fois plus élevée que les infections non Delta. En fait, plusieurs études récentes montrent que les personnes vaccinées portent la même charge virale que les non vaccinés mais elles sont moins susceptibles de développer des formes graves de la maladie.

Ainsi, il est recommandé de continuer à porter son masque et de maintenir les gestes barrières même après la vaccination pour éviter de transmettre le virus.

Les contenus liés

Les articles à la une