Plus de résultats
En ce moment
Covid-19 : Que sait-on du variant indien ?  Dr.Tayeb Hamdi fait le point
Covid-19

Covid-19 : Que sait-on du variant indien ? Dr.Tayeb Hamdi fait le point

DR
2M.ma2M.ma

Au moment où l’Inde fait face à une situation sanitaire incertaine à cause de la propagation du nouveau variant du coronavirus, de nombreux experts se demandent si ce variant serait à l'origine de l'explosion de cas dans le pays. Les autorités sanitaires marocaines ont annoncé le 03 mai que deux cas du variant indien du Covid-19 avaient été détectés à Casablanca. Mais que sait-on de ce variant, accusé par certains d’avoir provoqué une explosion des contaminations en Inde et mené le pays au bord du gouffre ?

Dr. Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, revient sur l’impact de cette évolution sur le reste du monde et sur l’efficacité des vaccins contre ce nouveau variant, dans un document parvenu à 2M.ma.

Selon le médecin chercheur, cette évolution est due principalement aux grands rassemblements religieux politiques, et culturels, où les gestes barrières n’ont pas été respectés.

Alors que la campagne de vaccination bat son plein à travers le monde, les questions autour de l’efficacité du vaccin contre ce nouveau variant surviennent de plus en plus. Dans ce sens, Dr, Tayeb Hamdi estime qu’aucune réponse définitive ne peut être donnée à ce stade, ajoutant que le variant britannique est beaucoup plus virulent que la forme dite « classique », et de poursuivre que les experts s’attendent à ce que ce nouveau variant affecte l’immunité atteinte grâce à la vaccination. 

Par ailleurs, le spécialiste estime que le vaccin indien Covaxin produit par Bharat Biotech est peu efficace sur le variant indien et les recherches sur les autres vaccins sont toujours en cours.

Dans la foulée, Dr. Hamdi qualifie l’évolution de la situation sanitaire en Inde de "catastrophique" notamment dans un pays au système de santé fragilisé. 

« Cette évolution incontrôlable est due au non-respect des mesures préventives dès la détection des premiers cas du variant en janvier dernier », ajoute-t-il.

Selon lui, ce nouveau variant aura des répercussions sur le reste du monde, vu sa forte transmissibilité. « Le virus ne connaît pas de frontières, notamment dans le cas de l’Inde qui dispose d’une large diaspora à travers le monde », poursuit-il, indiquant que la propagation et la multiplication d’un virus donne lieu à des mutations plus graves.

D’après le spécialiste, le Maroc devrait recevoir des livraisons du vaccins AstraZeneca fabriqués en Inde qui seraient retardées.

« Plus des deux tiers de la commande globale du Maroc ne concerne pas le vaccin AstaZeneca », se félicite l’expert qui rappelle que le Royaume a déjà reçu la moitié des doses du Serum Institue of India. Par ailleurs, il estime que la vaccination sera ralentie à l'échelle mondiale.

Les contenus liés

Les articles à la une