Plus de résultats
En ce moment
Covid-19: le monde confronté à sa pire crise depuis 1945 (Antonio Guterres)
Coronavirus

Covid-19: le monde confronté à sa pire crise depuis 1945 (Antonio Guterres)

2M.ma2M.ma

La pandémie de Covid-19 est la pire crise mondiale depuis la deuxième guerre mondiale, a estimé  le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en faisant part de ses craintes de voir davantage de conflits dans le monde.

Interrogé lors d'un échange avec des médias sur ce qui motivait cette qualification de « pire crise mondiale depuis que l'ONU a été fondée » il y a 75 ans, il a répondu que c'était « la combinaison d'une maladie menaçante pour tout le monde et d'un impact économique conduisant à une récession sans précédent dans un passé récent ».

« La combinaison de ces deux facteurs et le risque de voir une instabilité accrue, des violences accrues, des conflits accrus » font de cette crise « le plus grand défi pour nous depuis la deuxième guerre mondiale », a-t-il dit.

Selon Antonio Guterres, « nous avançons lentement dans la bonne direction mais il nous faut accélérer et faire davantage si nous voulons vaincre la maladie et soutenir les gens dans le besoin ».

Il existe désormais un risque de « pénurie alimentaire » sur le marché mondial à cause des perturbations liées au Covid-19 dans le commerce international et les chaînes d'approvisionnement alimentaire, ont prévenu des agences dépendant de l'ONU et l'OMC. En Asie, la Bourse de Tokyo a encore creusé nettement ses pertes (-4,5%) sur fond de craintes d'un confinement prochain de la capitale du Japon.

Les marchés européens chutaient aussi tandis que la Bourse de New York reculait fortement à l'ouverture, le Dow Jones perdant 3,92%.

Dans ce sens, l'ONU a créé mardi un nouveau fonds à destination des pays en développement après avoir la semaine dernière fait un appel aux dons pour les pays pauvres et en conflit.

 

 


Il est à rappeler que le nouveau coronavirus a tué plus de 43.000 personnes dans le monde, dont les trois-quarts en Europe, et la pandémie, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945, menace désormais de submerger les Etats-Unis.

Deuxième pays du monde le plus endeuillé par la pandémie, l'Espagne a annoncé mercredi avoir enregistré un nouveau record quotidien de 864 morts en 24 heures, passant la barre des 9.000 morts.

Deux mois après la détection d'un premier cas dans le pays, l'Espagne redoute toujours de voir submergées les unités de soins intensifs qui travaillent déjà à la limite de leurs capacités.

Depuis le début de la pandémie en décembre en Chine, plus de 865.000 cas ont été officiellement déclarés dans le monde, dont plus de la moitié en Europe, 189.000 aux Etats-Unis et plus de 110.000 en Asie.
 

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une