Plus de résultats
En ce moment
Covid-19 : le couvre-feu nocturne durant le Ramadan est le seul moyen d’éviter …
Covid-19

Covid-19 : le couvre-feu nocturne durant le Ramadan est le seul moyen d’éviter une 3e vague (Pr. Afif)

DR
S.AS.A
Modifié le

Alors que les contaminations repartent à la hausse  depuis quelques semaines, un nouveau couvre-feu nocturne de 8h du soir à 6h du matin a été annoncé pour le mois de Ramadan et les spécialistes s'accordent à dire que le Maroc est sur le point de connaître la troisième vague de l’épidémie dans le Royaume, notamment après la détection du nouveau variant britannique. Comment évolue la situation épidémiologique? Qu'en est-il de la pertinence de ces nouvelles restrictions décidées par le gourvernement? L'éclairage de My Said Afif, Président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) et de la Fédération nationale de la santé (FNS), et membre du comité national technique de vaccination.

" A ce stade, nous ne pouvons pas affirmer que nous assistons à une troisième vague de la pandémie, mais il faut que tout le monde soit vigilant pour ne pas en arriver là, notamment en la présence du nouveau variant britannique qui est sept fois plus contagieux que la Covid dite classique ", souligne My Said Afif, qui estime que la situation actuelle n’a rien à voir avec celle de la deuxième vague où des milliers de cas de contaminations et de nombreux décès ont été enregistrés, rien qu’à Casablanca, surtout au lendemain de l’Aid.

" Malgré la hausse des cas de contamination, nous enregistrons actuellement une baisse remarquable des décès liés à la Covid-19, ce qui est expliqué principalement par la vaccination des plus de 75 ans qui constituaient la plus grande partie des morts ", ajoute-t-il.

Cependant, le membre du comité national technique de vaccination met en garde contre une troisième vague qui peut facilement s’installer en cas de non respect des mesures préventives.

D’après lui, le couvre-feu nocturne pendant le mois sacré est le seul moyen d’éviter la troisième vague, voire même un confinement plus strict qui aura inévitablement des répercussions sur la situation épidémiologique et économique du pays.

Pour rappel, selon le dispositif de veille génomique du SARS-CoV2 mis en place par le Ministère de tutelle, le variant Britannique a été détecté dans sept régions du royaume et en fin de semaine, quelque 115 cas de contamination à ce nouveau variant ont été enregistrés. 

Les contenus liés

Les articles à la une