Plus de résultats
En ce moment
Afrique et Covid-19, Initiative de SM le Roi... La réaction du directeur du bur…
Interview

Afrique et Covid-19, Initiative de SM le Roi... La réaction du directeur du bureau du Parlement Panafricain

Jean Patrice KOE Jr, directeur du bureau du PAP
2M.ma2M.ma

Le Parlement panafricain (PAP) a salué, le 20 avril courant, la vision de SM le Roi Mohammed VI, novatrice, audacieuse, déclinée par des engagements fermes et immuables du Maroc envers son continent d’appartenance, sa famille institutionnelle et ses sœurs et frères africains. Jean Patrice KOE Jr, Directeur du bureau du PAP revient dans cette interview avec 2M.ma sur la particularité de l'initiative royale, les possibilités de coopération au sein du continent et les perspectives post-Covid-19 pour l'Afrique, insistant sur le caractère "personnel" de ses réponses.  

 

2m.ma: Vous avez salué l’initiative de SM le Roi Mohammed VI pour l’Afrique, dans la lutte contre le Covid-19. Quel serait l'apport de cette initiative pour le continent ?

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour l’intérêt que vous portez au Parlement Panafricain et pour l’opportunité offerte d’apporter des informations complémentaires. Comme vous le savez, le monde fait face au Covid-19 qui fait des ravages et dont l’impact sur les économies africaines est indéniable. Comme le message du Parlement panafricain le mentionnait déjà, plusieurs dirigeants du continent ont pris des mesures allant dans le sens de permettre à nos pays de faire face à ce fléau.

L’initiative lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc pour atténuer la propagation de cette pandémie rentre en droite ligne de ces actions. Nous pensons que cette mesure s’inscrit pleinement dans une approche axée sur les résultats, et dans la continuité de l’engagement du souverain marocain à défendre les causes et les intérêts de l’Afrique. Elle s’inscrit également dans une logique multilatérale, que le Parlement panafricain a toujours défendu, dont il est l’un des fers de lance continentaux et qui privilégie la coopération intra-africaine.

Le Maroc est aujourd’hui cité en exemple pour ses mesures prises dans la lutte anti-virus. A quels niveaux peut-il aider le continent à surpasser cette crise sanitaire ?

A l’instar de plusieurs pays africains, le Royaume du Maroc a effectivement réussi à anticiper les conséquences de cette pandémie mondiale, en mettant en place une politique de prévention sanitaire, basée sur un confinement précoce de la population, et à travers la capacité d’adaptation rapide du tissu industriel marocain au contexte de crise sanitaire mondiale. Dans ce sens, il est important de saluer les efforts consentis par les autorités marocaines.

Il convient également de relever que sous la houlette de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’industrie marocaine s’est adaptée à la pandémie du Coronavirus en lançant une chaine de production de respirateurs artificiels. Les pays africains pourront ainsi bénéficier du partage de cette technologie qui a coup sûr permettra la production ce ces équipements sur le sol africain.

Au Parlement Panafricain, nous sommes d’avis que, cette crise sanitaire peut être un catalyseur pour une industrialisation accentuée de L’Afrique qui fait face à un défi technologique important. Et pour cela, l’Afrique doit parler d’une seule voix.


Quels les sont points forts de l’Afrique à exploiter pour remporter la bataille continentale contre le Covid-19 ?
L’Afrique aujourd’hui est face à un défi majeur, un jeu à somme nulle que nous devons remporter. Le Maitre mot est "Solidarité". Face au Covid-19 et aux différents autres défis auxquels nous devons faire face, l’Afrique doit puiser sa force dans sa capacité à s’unir, à coopérer et à se soutenir mutuellement.

Notre continent a toujours été pointé du doigt pour la richesse de son sol qui tranche avec la pauvreté de ses habitants; heureusement, l’Afrique est aujourd’hui consciente de la communauté de destin qui la lie, et déterminée à y faire face. Nous constatons pour nous en féliciter que le slogan du Parlement Panafricain« Une Afrique, Une voix », prend toute sa dimension et son importance dans les politiques de nos États et supportés par l’Union Africaine qui se trouve aux avants poste de ce combat.


Dans quelle mesure le PAP peut rallier les forces du continent pour une lutte collective contre la propagation du Covid-19 au continent ?

Le Parlement Panafricain est l’agora des peuples africains, organe législatif de l’Union Africaine, il est la voix de l’Afrique des Peuples. Aujourd’hui, l’engagement de notre Institution conduite par son Bureau, et celui de l’ensemble des Parlementaires panafricains est total.

Depuis le début de la crise, le Parlement Panafricain est en contact permanent avec l’ensemble de ses Parlementaires à travers ses États membres et il sert de plateforme d’échange et de partage des expériences nationales. Le PAP a tenu une session de ses Commissions permanentes aux mois Février-Mars 2020, et en a profité pour mettre en place les jalons de la coopération entre l’ensemble des députés membres du Parlement au sujet de cette crise sanitaire. Il va sans dire que le thème qui a été retenu par l’Union Africaine pour l’année 2020, à savoir, « Faire taire les Armes et créer des conditions propices au développement de l’Afrique »,sans être éclipsé, devra s’accommoder de ce développement de la situation sanitaire internationale.

Aussi, notre institution se tient au service du leadership continental, et agit en soutien à leurs actions et en prolongement de leurs décisions. C’est dans cette logique que notre institution est engagée aux cotés des autres organes de l’Union Africaine dans le financement de la lutte contre le Covid-19.

Par ailleurs, le calendrier des activités du Parlement continental subira certainement des modifications afin de tenir compte de cette situation exceptionnelle, qui prend en compte les développements au niveau mondial.

Le monde entier connaîtra des changements après la fin de la crise sanitaire. Peut-on s’attendre à une nouvelle Afrique post-Covid-19, au niveau de la coopération, ainsi que les rapports avec l’étranger ? Le PAP prévoit-il une initiative dans ce sens ?

Au sein du Parlement Panafricain, nous sommes convaincus que l’avenir se prépare maintenant, et que la relance de nos économies, mises à mal par cette crise ne se fera pas sans efforts et sans une coopération étroite entre tous les États d’Afrique. En témoigne les différentes initiatives, actions et mesures adoptées tant au niveau national, que continental et qui démontre la volonté des États africains, sous la conduite de Chefs d’États et de Gouvernements, à continuer à œuvrer dans le sens d’une coopération politique, économique et sanitaire renforcée.

Cette pandémie a remis au cœur de l’actualité les institutions internationales en général, et l’Union Africaine en particulier, et leur rôle déterminant dans un monde de plus en plus polarisé. Le Parlement Panafricain demeure convaincu que seule une Afrique qui fait confiance à l’Afrique est à même de faire face à cette crise et ses effets néfastes.

A cet égard, nous restons mobilisés, pleinement concentrés et encourageons l’ensemble de nos concitoyens africains à respecter scrupuleusement les instructions des autorités nationales et multilatérales afin de préserver nos vies et de permettre aux personnels de santé de sauver un maximum de vies.

Le Parlement Panafricain reste cette plateforme de sensibilisation des Peuples africains, et entend jouer sa partition dans la mobilisation des énergies nécessaires à la victoire dans ce combat de tous les instants. Ensemble nous vaincrons cette pandémie.

Les contenus liés

Les articles à la une