Plus de résultats
En ce moment
Côte d'Ivoire : deuil national de trois jours suite au décès d'un ministre
Politique

Côte d'Ivoire : deuil national de trois jours suite au décès d'un ministre

2M.ma2M.ma

Le président ivoirien Alassane Ouattara a décrété un deuil national de trois jours à la suite du décès, vendredi 23 octobre, du ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité.

"Un deuil de 72 heures a été décrété", selon un communiqué de la présidence ivoirienne, dans lequel Alassane Ouattara salue la mémoire d'un "grand serviteur" de l'Etat.

Pendant cette période, les drapeaux seront en berne dans toutes les institutions et administrations du pays.

Le président sortant et candidat du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Alassane Ouattara, a ainsi suspendu toutes les activités festives relatives à l'animation de la campagne pour la présidentielle, suite au décès de Sidiki Diakité.


"L’élection reste un défi majeur. A cet effet, le candidat (Alassane Ouattara, ndlr) appelle l’ensemble des militants à rester mobilisé, afin de répondre aux attentes des Ivoiriens, épousant ainsi les vertus des grands partis politiques qui savent résister à toute épreuve pour faire valoir l’intérêt général. Ainsi donc, le candidat nous invite à maintenir les rencontres de proximité avec les populations dans l’attente d’une reprise des activités festives dont la date vous sera communiqué ultérieurement", a déclaré le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, lors d’un point de presse .


Tout en présentant les condoléances les plus attristées à la famille biologique du défunt, à ses collaborateurs et à l’ensemble des militants et sympathisants du RHDP, le candidat Alassane Ouattara, "voudrait une fois de plus compter sur la capacité de tous les membres des organes de la campagne électorale à surmonter cette situation inédite, trois mois après la douloureuse disparition du regretté Premier ministre Amadou Gon Coulibaly", a conclu M. Bictogo.


Acteur principal du processus électoral, Sidiki Diakité est décédé à seulement huit jours de l'élection présidentielle, prévue le 31 courant.


Ancien préfet d'Abidjan, Sidiki Diakité avait été ministre de l'Intérieur entre juillet 2017 et septembre 2019.

C'est le deuxième décès que connait le gouvernement ivoirien cette année, après la disparition de l'ex-premier ministre Amadou Gon Coulibaly, survenu le 8 juillet.

 

 

Les contenus liés

Les articles à la une