Plus de résultats
En ce moment
Côte d’Ivoire : 150 ex-réfugiés de retour en provenance du Ghana
Afrique

Côte d’Ivoire : 150 ex-réfugiés de retour en provenance du Ghana

2M.ma avec Map2M.ma avec Map
Modifié le

Quelque 150 ex-réfugiés ivoiriens sont rentrés en Côte d’Ivoire en provenance du Ghana. Ils ont été accueillis, jeudi, au siège de la Direction d’aide et d’assistance aux réfugiés et apatrides (DAARA), à Abidjan.

Un second convoi de 150 autres personnes est prévu pour ce vendredi, indique l’Agence ivoirienne de presse, rappelant qu’à l’issue d’une réunion régionale, les 6 et 7 septembre dernier à Abidjan, les gouvernements de la Côte d’Ivoire et des pays accueillant des réfugiés ivoiriens ont signé une déclaration conjointe mettant fin au statut de réfugié pour la grande majorité d’entre eux.

«C’est un plaisir pour nous d’accueillir les frères qui viennent d’arriver », a déclaré le directeur de la DAARA, Tobokoué François, précisant que sur plus 300.000 ivoiriens réfugiés à l’étranger, 90% sont rentrés.

Selon M. Tobokoué, sa structure, en association avec le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, a en outre mis en place une plateforme pour faciliter l’accès à l’éducation des enfants rapatriés, ajoute la même source.

Et de poursuivre que le porte-parole des rapatriés qui a requis l’anonymat, s’est félicité de l’élan de réconciliation amorcé dans le pays. «Ce retour pour nous est un baptême, nous sommes nés de nouveau, ce qui est passé est passé», a-t-il déclaré.

La ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, avait salué l’annonce officielle du Haut-commissaire des réfugiés sur la cessation du statut de réfugiés ivoiriens en juin 2022.

«Je voudrai au nom du président de la République ivoirien saluer la décision du Haut-Commissaire, Monsieur Filippo Grandi, d’annoncer officiellement la cessation générale du statut du réfugié ivoirien, et lui adresser mes sincères remerciements pour sa constante sollicitude et sa disponibilité», a-t-elle indiqué, le 04 septembre dernier, lors de la 72eme session du Comité exécutif du programme du Haut-commissaire pour les réfugiés à Genève.

Un responsable du HCR avait déclaré que «sur la base d’une analyse approfondie de la situation en Côte d’Ivoire, le HCR estime que les circonstances dans lesquelles de nombreux Ivoiriens ont fui leur pays en tant que réfugiés ont cessé d’exister et que beaucoup d’entre eux n’ont plus besoin de protection internationale».
 

Les contenus liés

Les articles à la une