Plus de résultats
En ce moment
COP26 : les pays en développement ne feront pas obstruction au projet de déclar…
Environnement

COP26 : les pays en développement ne feront pas obstruction au projet de déclaration finale

2M.ma avec agences2M.ma avec agences
Modifié le

Les différents groupes de pays en développement ont indiqué samedi qu'ils ne bloqueraient pas l'adoption d'une déclaration finale à la COP26, en dépit des désaccords sur la question des dommages qu'ils subissent déjà du fait du changement climatique.

Faibles émetteurs de gaz à effet de serre, les pays en développement militaient pour un mécanisme de "pertes et préjudices" censé prendre en compte les dommages qu'ils subissent du fait de la multiplication des tempêtes, des sécheresses et des canicules.

Or, le projet de déclaration propose seulement d'accélérer la mise en œuvre de dispositifs techniques déjà prévus, sans objectifs chiffrés dans le temps. Une donne qui est loin de convaincre les pays en développement qui vivent "une crise de confiance" suite aux promesses de financement non tenues par le nord.

"Dans un esprit de compromis nous pourrons vivre avec les paragraphes" évoquant cette question, a indiqué le représentant guinéen Amadou Sebory Touré, chef du groupe de négociation G77+Chine lors d'une plénière sur le projet de texte.

De son côté, l'Alliance des petits Etats insulaires (AOSIS) a également évoqué l'esprit de "compromis", relevant que le projet comportait des avancées sur "certaines de nos priorités sans lesquelles nous ne pouvons quitter Glasgow". "Nous sommes extrêmement déçus de l'absence d'éléments sur les pertes et préjudices et nous exprimerons nos revendications en temps et en heure", a poursuivi le représentant du groupe.

Même son de cloche pour le Gabon, au nom du groupe Afrique, et les Fidji, qui ont annoncé qu'ils accepteraient la déclaration. Les États-Unis et l'Union européenne sont les principales parties à s'être opposées à ce mécanisme, qui a cristallisé les différences entre les pays riche et ceux en développement tout au long de la COP26.
 

Les contenus liés

Les articles à la une