Plus de résultats
En ce moment
Cinq questions à Rafika Habra, Directrice pôle Maison de l’Investisseur du CRI-…
Investissement

Cinq questions à Rafika Habra, Directrice pôle Maison de l’Investisseur du CRI-Marrakech-Safi

Le Centre  régional d’investissement de Marrekch-Safi (CRI) a mis en place différents programmes d’accompagnement des TPME, afin de promouvoir l’esprit entrepreneurial dans la région. Parmi ces actions figure, le programme national intégré d’appui et de financement de l’Entrepreneuriat (PIAFE). Pour nous éclairer sur les grandes lignes de ce programme, 2M.ma a contacté Rafika Habra, Directrice pôle Maison de l’Investisseur du CRI-Marrakech-Safi. Interview.

                                                     

 

     Comment se porte l’investissement dans la région de Marrakech – Safi ?

L’année 2021 a démarré avec des perspectives encourageantes et optimistes en termes d’investissement et d’intentions entrepreneuriales. Nous avons enregistré un taux moyen mensuel d’évolution des investissements de 140%, sur les huit premiers mois de l’année 2021, contre 22% en 2020. De même, le nombre de projets approuvés par la Commission Régionale Unifiée d’Investissement a augmenté de 400% sur les 8 premiers mois de l’année 2021 par rapport à 2020. La dynamique entrepreneuriale a également progressé de manière significative au niveau de la région, puisque les créations d’entreprises ont évolué de 62% jusqu’à août 2021, par rapport à la même période de 2020.

 Quels sont les secteurs qui s’en sortent le mieux dans le contexte actuel de la pandémie Covid19 ?

Les chiffres liés à l’investissement et l’entrepreneuriat au niveau de la région témoignent de la volonté, exprimée par nos opérateurs économiques, de sortir de la crise du Covid-19, et ce au niveau de l’ensemble des secteurs d’activités, puisqu’ils enregistrent tous une évolution positive. Si l’on prend les projets d’investissement, l’évolution la plus importante concerne le segment industriel, puisqu’il a progressé sur les 8 premiers mois de l’année 2021 de 500%. Une grande diversité sectorielle a été recensée dans ce segment, puisque nous avons reçu, dans le cadre de la Commission Régionale Unifiée d’Investissement, une multitude de projets couvrant l’agroalimentaire, le textile, l’industrie chimique et parachimique ou encore l’industrie métallique et métallurgique. Les secteurs primaire et tertiaire ont certes enregistré une baisse depuis l’avènement de la crise sanitaire jusqu’au mois de septembre, mais ils ont repris une tendance haussière à partir d’octobre jusqu’à maintenant, avec une croissance à 3 chiffres sur la période Janvier – Août 2021 par rapport à 2020.

En termes de dynamique entrepreneuriale, nous avons enregistré des chiffres records jamais atteint historiquement, avec une tendance haussière au niveau de l’ensemble des secteurs d’activité.

En effet, de mars à août 2020, toutes les grandeurs liées à l’entrepreneuriat ont enregistré une baisse. Mais à partir de septembre, et suite aux efforts déployés par les équipes du CRI Marrakech – Safi, le processus de digitalisation entamé depuis l’instauration de la version 2.0 du CRI et l’optimisation des procédures, nous avons répondu aux besoins des opérateurs, et comptabiliser ainsi à notre actif des créations d’entreprises records, dans l’ensemble des secteurs d’activité.

Quelles sont les contraintes majeures liées à l’investissement dans la région Marrakech – Safi ?

L’accès à l’information est l’une des contraintes qui impactent l’investissement, non seulement au niveau régional mais national, voire international. C’est pour cela que nous avons initié le chantier data depuis l’avènement de la version 2.0 du CRI, pour faciliter la décision d’investir et orienter efficacement la politique publique en la matière. La nouvelle version du CRI a permis également de répondre aux contraintes historiques liées aux procédures administratives, qui sont actuellement digitalisées, transparentes et réalisées dans les délais réglementaires.

 Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le Programme Intégré d’Appui et de Financement des entreprises ?

 Le Programme Intégré d’Appui et de Financement des entreprises (PIAFE) intervient en exécution des Hautes Orientations de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, et se compose d’abord d’un accompagnement spécifique et une offre de financement avantageuse. Ce programme s’adresse à une large catégorie de la population (jeunes diplômés, porteurs de projets, autoentrepreneurs, TPE, startups, coopératives…etc).

L’offre de financement couvre aussi bien les dépenses d’investissement que d’exploitation, avec un taux d’intérêt préférentiel de 2% HT et sans garantie personnelle. Cette offre comprend 3 catégories : Intelak , Intelak Al Moustatmir Al Qarawi et Start-TPE.

Au niveau de la région Marrakech – Safi, plus de 2300 projets ont bénéficié du PIAFE, avec un encours de crédit qui s’établit à 400 millions de dirhams. Les secteurs les plus représentés dans ce chiffre sont le commerce , la distribution, l’agriculture, l’industrie ainsi que les services.

Le CRI Marrakech – Safi intervient à plusieurs niveaux pour assurer la déclinaison et le suivi du programme. Nous avons lancé CRI Boost Lab, qui est une initiative dédiée à l’accompagnement des porteurs de projets dans toutes les étapes.

Ainsi, 427 personnes ont été accompagnées via le CRI Boost Lab, avec la tenue de 59 ateliers. Nous avons assisté 135 personnes pour finaliser leurs business plans, dont 121 ont déjà soumis leurs dossiers pour le financement, dans le cadre des sessions de speed banking organisées par le CRI Marrakech- Safi en partenariat avec les établissements bancaires de la place.

Combien de dossiers ont-ils été traités par la Commission Régionale Unifiée d’Investissement ?

Depuis son instauration, la Commission Régionale Unifiée d’Investissement s’est réunie 82 fois pour traiter 350 projets, avec un impact économique de plus de 38 milliards de dirhams d’investissement et plus de 60.000 emplois prévisionnels. Il est à noter que sur les 8 premiers mois de l’année 2021, la commission a traité 184 projets, soit plus de 50% de l’ensemble des dossiers.

 Cela a été rendu possible grâce à la simplification des procédures permises par la loi 47- 18, mettant en place de nouveaux process de digitalisation, notamment la plateforme d’investissement cri-invest.ma qui a contribué étroitement à l’amélioration des délais de traitement et des indicateurs de réception des dossiers.

Quels sont les objectifs du CRI Marrakech – Safi pour 2021 ?

 La première année du CRI Marrakech – Safi dans sa version 2.0 a été marquée par la crise sanitaire du Covid-19, mais tout challenge devient une opportunité. Cette crise a permis de mettre en évidence l’importance de la data à tous les niveaux. C’est pour cela que le CRI Marrakech – Safi en a fait un chantier prioritaire, au profit des opérateurs économiques et des autorités locales et régionales.

 Nous ambitionnons, à travers plusieurs actions et mécanismes, dont certains sont déjà déployés ou arrivés à des stades avancés, de proposer une information fiable, transparente, actualisée et digitalisée, répondant aux besoins des différents usagers.

 Nous avons également entrepris plusieurs sessions de travail pour décliner, le plus efficacement possible, la stratégie nationale au niveau de la région de Marrakech – Safi.

Aussi, nous visons l’amélioration de la visibilité de la région Marrakech – Safi, tant sur la scène nationale qu’internationale. C’est pour cela que le CRI Marrakech – Safi a mené plusieurs actions marketing territoriales, conciliant entre la production d’informations qualitatives, la mise en évidence du potentiel de la région, ouverture sur l’environnement et la satisfaction des parties prenantes. Des actions réalisées totalement telles que CRI Meeting days, CRI Investment days, la nouvelle plateforme marrakechinvest.ma, et d’autres actions qui sont en cours.

Les contenus liés

Les articles à la une