Plus de résultats
En ce moment
Brexit: Gibraltar exclu de l'accord ... les résidents circuleront sans contrôle…
Union Européenne (UE)

Brexit: Gibraltar exclu de l'accord ... les résidents circuleront sans contrôle dans 26 Etats européens

2M.ma2M.ma

Après une série de négociations entre Madrid et Londres, un accord a été conclu entre les deux parties permettant aux résidents de Gibraltar, enclave britannique à l'extrême sud de la péninsule ibérique, de circuler librement de et vers l’Espagne durant les prochains six mois, malgré le départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Cet accord « préliminaire » conclu jeudi, prévoit l'application à Gibraltar, des accords de Schengen, qui prévoient la libre circulation des personnes sans contrôle des passeports entre 26 Etats européens, parmi lesquels la Norvège, la Suisse ou le Lichtenstein.

S'exprimant lors d'une conférence de presse au Palais de La Moncloa, à Madrid, la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Arancha González Laya a indiqué que les accords de Schengen s'appliqueront désormais à Gibraltar.

En vertu de cet accord de principe, "(l'accord de) Schengen s'applique à Gibraltar avec l'Espagne en tant que responsable", a-t-elle précisé. "Il n'y a plus de barrière. Schengen s'applique à Gibraltar (dans ses relations) avec l'Espagne, ce qui permet de supprimer les contrôles entre Gibraltar et l'Espagne, cela permet de retirer la barrière", a déclaré Mme González Laya.

"Nous sommes parvenus à un accord de principe avec le Royaume-Uni qui servira de base à un futur traité entre l'Union Européenne et le Royaume-Uni concernant Gibraltar", a-t-elle poursuivi.

L'accord a été atteint quelques heures seulement avant l'entrée en vigueur du Brexit, jeudi à minuit (23H00 GMT), et évite ainsi que la frontière entre Gibraltar, cédé à la couronne britannique en 1713 dans le cadre du traité d'Utrecht, et l'Espagne se transforme à partir de vendredi en une frontière "dure" entre le Royaume-Uni et l'UE.

L'accord "nous permettra d'éliminer les barrières et d'avancer vers une zone de prospérité partagée. Fermeté dans les principes, progrès pour les citoyens", a tweeté peu après l'annonce, le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez.

« Le Royaume-Uni a toujours été et restera totalement attaché à la protection des intérêts de Gibraltar et de sa souveraineté britannique », a souligné à ce sujet le Premier Ministre britannique, Boris Johnson.

D’après les estimations de l’AFP, quelque 15.000 espagnols passent chaque jour la frontière pour se rendre à Gibraltar, la moitié sont des travailleurs et le reste sont des touristes à la recherche de magasin duty-free.

 

Les contenus liés

Les articles à la une